Près de trois quarts de siècle après la fin de la Seconde Guerre mondiale, 22 Belges ayant fait partie de la Wehrmacht ou de la Waffen-SS bénéficient encore d'une pension de retraite versée par l'Allemagne. Toi, de quoi est-ce que tu es le moins fier dans ton passé?
...

Près de trois quarts de siècle après la fin de la Seconde Guerre mondiale, 22 Belges ayant fait partie de la Wehrmacht ou de la Waffen-SS bénéficient encore d'une pension de retraite versée par l'Allemagne. Toi, de quoi est-ce que tu es le moins fier dans ton passé?Je regrette d'avoir parfois été un petit con quand j'étais plus jeune. Avec des copains de classe, on aimait bien se moquer des autres. Ce sont des gamineries d'enfants, mais prendre quelqu'un de différent comme bouc émissaire sans chercher de sens à tout ça, c'est sans doute le truc le plus con que j'aie fait dans ma vie. Deux Allemands ont reproduit le mythique van Volkswagen T2 en version camping-car, fabriqué entre 1967 et 1971 à l'aide de 400.000 briques de Lego. Toi, ce serait quoi le souvenir d'enfance auquel tu rêverais de redonner vie ?Petit, je n'étais pas trop matérialiste, je crois. Mon enfance, c'était surtout les vacances au camping près du Cap d'Agde. Les faux Jeux olympiques, les châteaux de sable, c'était tout un univers. Difficile à reconstituer en Lego... Climat tendu en Algérie à six semaines des élections présidentielles du 18 avril prochain suite à la candidature à un cinquième mandat du président sortant Abdelaziz Bouteflika. Toi, qu'est-ce que tu redoutes le plus quand tu penses à ta retraite ? J'ai très peur de mal vieillir. De ne plus avoir le contrôle de mon corps. De perdre mon autonomie. Devenir dépendant de quelqu'un, être à la charge des autres, c'est ce que je redoute le plus. Mais c'est sans doute plus facile à vivre si on a beaucoup de pouvoir ( rires). Mahbuba Mammadzada, jeune mannequin de 23 ans, a décidé de vendre sa virginité aux enchères. Un politicien japonais aurait remporté l'enchère avec une offre à 2,2 millions d'euros devant un avocat et... un footballeur munichois. Tu as déjà eu honte de la manière dont tu dépensais ton argent ?Jamais et j'en suis même très fier. Contrairement à beaucoup de gens, je n'ai pas de tabou avec l'argent. J'ai même une vision très claire de ce que je veux en faire. Mon but, c'est de ne plus avoir l'obligation de travailler après ma carrière. Je ne dis pas que je ne travaillerai pas, je dis juste que j'ai envie d'investir intelligemment mon argent pour que cela ne soit pas une obligation. Depuis le 1er mars, les automobilistes de l'État australien du Queensland ont le choix entre cinq smileys pour décorer leurs plaques d'immatriculation. Une réaction ?Un smiley sourire à priori. C'est classique, mais c'est toujours bienvenu. La production belgo-française "Ni Juge, ni soumise" a remporté le 22 février dernier le César du meilleur film documentaire en ayant repris les ficelles de ce qui avait le succès de l'émission strip-tease à la fin des années 1980. La dernière fois que tu as cherché à t'inspirer de tes aînés ?Je regarde beaucoup de documentaires, je lis beaucoup de livres. Toujours dans le même but : m'inspirer de ceux qui ont réussi. Dans le sport, avec les bios d'Iniesta, Guardiola ou Jordan mais pas seulement. Je suis un grand fan du documentaire sur Tony Robbins, une sorte de coach de vie. Je suis très curieux de toutes ces trajectoires qui mènent à la réussite. La cliente d'un concessionnaire automobile de la ville de Mandi dans l'État indien du Himachal Pradesh a perdu le contrôle du véhicule qu'elle testait. Bilan : des dégâts estimés à 6.100 euros, soit près de la moitié du prix de la voiture que la femme souhaitait acheter. La dernière maladresse qui aurait pu te coûter cher ?J'ai un gros défaut, c'est d'avoir un garage très étroit et en pente. Ce qui m'a valu d'accrocher récemment ma carrosserie en partant à l'entraînement. Heureusement, elle était encore sous franchise. Et comme je vous ai dit que je n'avais pas de tabou, je peux vous dire que ça m'a coûté 800 euros.