Vendredi, Ostende avait dû fournir les preuves de l'augmentation de capital par les nouveaux propriétaires américains lors d'une audience supplémentaire devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS). Dimanche soir, la CBAS a accordé sa licence au club ostendais. "Cela a été un soulagement pour tout le monde. Cela a pris plus de temps que prévu car les preuves devaient être montrées à l'Union belge et à la CBAS. C'était une course contre la montre", a réagi Frank Dierckens.

Après la reprise par Pacific Media Group, le Flandrien restera cependant à la tête du club. "Je possède environ 25% des parts du KVO", a confirmé Dierckens. "Je crois au projet de PMG qui souhaite travailler avec de jeunes joueurs. La bonne nouvelle est que nous pouvons rester en D1A. À court terme, nous voulons devenir une bonne équipe du ventre mou. Pour la saison prochaine, nous voulons éviter la lutte pour le maintien. Nous voulons également produire du beau football."

Le dossier du stade avait posé problème lors des négociations mais un compromis avait été trouvé après de longues négociations. "Un accord de location a été conclu entre PMG et Alychlo pour les trente prochaines années. Nous avons maintenant conclu un accord réaliste, tant en termes de dette que de loyer du stade, qui est plus viable pour l'avenir."

"L'objectif est de poursuivre la collaboration avec PMG sur le long terme. Les deux parties ont l'ambition d'en faire quelque chose de beau. Mais le plus important est de ramener de la stabilité au sein du club", a conclu Dierckens.

Vendredi, Ostende avait dû fournir les preuves de l'augmentation de capital par les nouveaux propriétaires américains lors d'une audience supplémentaire devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS). Dimanche soir, la CBAS a accordé sa licence au club ostendais. "Cela a été un soulagement pour tout le monde. Cela a pris plus de temps que prévu car les preuves devaient être montrées à l'Union belge et à la CBAS. C'était une course contre la montre", a réagi Frank Dierckens. Après la reprise par Pacific Media Group, le Flandrien restera cependant à la tête du club. "Je possède environ 25% des parts du KVO", a confirmé Dierckens. "Je crois au projet de PMG qui souhaite travailler avec de jeunes joueurs. La bonne nouvelle est que nous pouvons rester en D1A. À court terme, nous voulons devenir une bonne équipe du ventre mou. Pour la saison prochaine, nous voulons éviter la lutte pour le maintien. Nous voulons également produire du beau football." Le dossier du stade avait posé problème lors des négociations mais un compromis avait été trouvé après de longues négociations. "Un accord de location a été conclu entre PMG et Alychlo pour les trente prochaines années. Nous avons maintenant conclu un accord réaliste, tant en termes de dette que de loyer du stade, qui est plus viable pour l'avenir." "L'objectif est de poursuivre la collaboration avec PMG sur le long terme. Les deux parties ont l'ambition d'en faire quelque chose de beau. Mais le plus important est de ramener de la stabilité au sein du club", a conclu Dierckens.