Jeudi la presse italienne avait évoqué un contrat de six mois avec option pour une année supplémentaire. Libre depuis son départ de LA Galaxy en MLS, le championnat nord-américain professionnel, en novembre, Zlatan Ibrahimovic va retrouver un club qu'il a déjà connu. L'attaquant y a déjà passé deux saisons, entre 2010 et 2012 inscrivant la bagatelle de 42 buts en 61 rencontres du championnat d'Italie. Le retour de Zlatan est ainsi vu d'un bon oeil par les Bianconerri qui n'ont plus connu les joies d'un titre, leur 18e, depuis 2011. L'AC Milan navigue cette saison à la 11e place en Serie A, avec 21 points après 17 journées de compétition. Marco Giampaolo avait fait les frais du mauvais début de saison et a été remplacé par Stefano Pioli, mais les affaires ne se sont guère arrangées, en atteste un 5-0 encaissés à l'Atalanta dimanche, soit leur pire défaite en 21 ans. Zlatan Ibrahimovic avait quitté la Suède et Malmö pour rejoindre l'Ajax en 2001. Trois ans plus tard, l'attaquant faisait étape à la Juve (2004-2006) puis à l'Inter Milan (2006-2009) avant de prendre le chemin du Barça en 2009 qui l'avait prêté un moment à l'AC Milan avant que les Milanais ne l'embrigadent. Le PSG (2012-2016) et Manchester United (2016-2018) ont accueilli Ibrahimovic avant son départ pour les USA l'an dernier. International à 116 reprises, Ibrahimovic a inscrit 62 buts pour la Suède. Il avait déclaré sa flamme au club lombard au quotidien sportif La Gazzetta dello Sport au début du mois: "Milan, c'est ma deuxième maison. J'ai de merveilleux souvenirs là-bas. (...) Si un projet me stimule, je peux jouer à mon niveau jusqu'à 50 ans". Son "A bientôt en Italie" avait alors agité le monde du football italien. (Belga)

Jeudi la presse italienne avait évoqué un contrat de six mois avec option pour une année supplémentaire. Libre depuis son départ de LA Galaxy en MLS, le championnat nord-américain professionnel, en novembre, Zlatan Ibrahimovic va retrouver un club qu'il a déjà connu. L'attaquant y a déjà passé deux saisons, entre 2010 et 2012 inscrivant la bagatelle de 42 buts en 61 rencontres du championnat d'Italie. Le retour de Zlatan est ainsi vu d'un bon oeil par les Bianconerri qui n'ont plus connu les joies d'un titre, leur 18e, depuis 2011. L'AC Milan navigue cette saison à la 11e place en Serie A, avec 21 points après 17 journées de compétition. Marco Giampaolo avait fait les frais du mauvais début de saison et a été remplacé par Stefano Pioli, mais les affaires ne se sont guère arrangées, en atteste un 5-0 encaissés à l'Atalanta dimanche, soit leur pire défaite en 21 ans. Zlatan Ibrahimovic avait quitté la Suède et Malmö pour rejoindre l'Ajax en 2001. Trois ans plus tard, l'attaquant faisait étape à la Juve (2004-2006) puis à l'Inter Milan (2006-2009) avant de prendre le chemin du Barça en 2009 qui l'avait prêté un moment à l'AC Milan avant que les Milanais ne l'embrigadent. Le PSG (2012-2016) et Manchester United (2016-2018) ont accueilli Ibrahimovic avant son départ pour les USA l'an dernier. International à 116 reprises, Ibrahimovic a inscrit 62 buts pour la Suède. Il avait déclaré sa flamme au club lombard au quotidien sportif La Gazzetta dello Sport au début du mois: "Milan, c'est ma deuxième maison. J'ai de merveilleux souvenirs là-bas. (...) Si un projet me stimule, je peux jouer à mon niveau jusqu'à 50 ans". Son "A bientôt en Italie" avait alors agité le monde du football italien. (Belga)