Près d'un quart de siècle après avoir quité la Belgique pour conclure sa carrière au pays sous les couleurs des Gippsland Falcons, Eddie Krncevic envisage un retour en Europe. Meilleur buteur avec Anderlecht en 1989 grâce à ses 23 roses, il était à l'époque le premier footballeur australien à véritablement connaître le succès sur le Vieux Continent. Il a également porté les couleurs du Cercle, du FC Liège, d'Alost et de Charleroi.

La carrière d'entraineur de Krncevic n'a pas décollé plus haut que dans des clubs semi-professionnels australiens. Son dernier job de coach remonte déjà à 2011, à la tête de South Melbourne. "Après ma carrière d'entraîneur, je suis devenu agent de joueurs et consultant. Entre temps, je travaille aussi comme Health & Safety manager dans une grande entreprise de construction des alentours de Melbourne", raconte Krncevic.

L'ancien international Australien fêtera ses 60 ans dans quelques mois, et souhaite en profiter pour réorienter sa carrière vers le football. Lors des deux dernières années, il a été en contact avec Herman Van Holsbeeck et Frank Arnesen, mais le licenciement des deux hommes a empêché de déboucher sur une collaboration. Des pourparlers avec le Cercle n'ont pas eu plus de résultats.

Aujourd'hui, Krncevic espère revenir en Europe pour y enfiler un costume de directeur technique, ou mettre en place un partenariat pour amener des joueurs australiens sur le Vieux Continent. "Le football n'est certainement pas le sport numéro 1 en Australie, mais les jeunes ont le profil idéal pour réussir en Europe : ils sont bien éduqués, ont une mentalité de vainqueurs et une passion énorme. Je peux aider des clubs belges à révéler de grands talents", affirme Krncevic.

Près d'un quart de siècle après avoir quité la Belgique pour conclure sa carrière au pays sous les couleurs des Gippsland Falcons, Eddie Krncevic envisage un retour en Europe. Meilleur buteur avec Anderlecht en 1989 grâce à ses 23 roses, il était à l'époque le premier footballeur australien à véritablement connaître le succès sur le Vieux Continent. Il a également porté les couleurs du Cercle, du FC Liège, d'Alost et de Charleroi.La carrière d'entraineur de Krncevic n'a pas décollé plus haut que dans des clubs semi-professionnels australiens. Son dernier job de coach remonte déjà à 2011, à la tête de South Melbourne. "Après ma carrière d'entraîneur, je suis devenu agent de joueurs et consultant. Entre temps, je travaille aussi comme Health & Safety manager dans une grande entreprise de construction des alentours de Melbourne", raconte Krncevic.L'ancien international Australien fêtera ses 60 ans dans quelques mois, et souhaite en profiter pour réorienter sa carrière vers le football. Lors des deux dernières années, il a été en contact avec Herman Van Holsbeeck et Frank Arnesen, mais le licenciement des deux hommes a empêché de déboucher sur une collaboration. Des pourparlers avec le Cercle n'ont pas eu plus de résultats. Aujourd'hui, Krncevic espère revenir en Europe pour y enfiler un costume de directeur technique, ou mettre en place un partenariat pour amener des joueurs australiens sur le Vieux Continent. "Le football n'est certainement pas le sport numéro 1 en Australie, mais les jeunes ont le profil idéal pour réussir en Europe : ils sont bien éduqués, ont une mentalité de vainqueurs et une passion énorme. Je peux aider des clubs belges à révéler de grands talents", affirme Krncevic.