FORCES ET FAIBLESSES

La toute jeune équipe de Guido Brepoels doit confirmer sa belle campagne de la saison dernière. Genk a signé quelques beaux transferts, comme Lisa Petry, Gwyneth Vanaenrode et Kelsey Geraedts, mais l'équipe manque d'expérience. Les chiffres parlent d'eux-mêmes: l'âge moyen de la défense est de 19 ans et, à deux exceptions près, toutes les joueuses sont nées après 1999. La force de Genk, c'est sa capacité à défendre haut, à se reconvertir en bloc et à presser l'adversaire dans sa propre moitié de terrain. Mais cette équipe limbourge...

La toute jeune équipe de Guido Brepoels doit confirmer sa belle campagne de la saison dernière. Genk a signé quelques beaux transferts, comme Lisa Petry, Gwyneth Vanaenrode et Kelsey Geraedts, mais l'équipe manque d'expérience. Les chiffres parlent d'eux-mêmes: l'âge moyen de la défense est de 19 ans et, à deux exceptions près, toutes les joueuses sont nées après 1999. La force de Genk, c'est sa capacité à défendre haut, à se reconvertir en bloc et à presser l'adversaire dans sa propre moitié de terrain. Mais cette équipe limbourgeoise ne peut gagner des matches que si deux joueuses obtiennent une note de 8 et les autres, une note de 6. Après un détour par Diest, en amateurs, Brepoels entame sa deuxième saison à Genk. Le football féminin flirte désormais avec le professionnalisme et l'entraîneur ne veut en aucun cas retourner dans le football amateur masculin, où il s'occupait de tout sauf de ballon. De plus, le sexagénaire limbourgeois a lié son sort à celui de Genk. Après son arrivée en 2020, suite à l'exode d'une douzaine de joueuses, il a en effet souscrit au plan de trois ans censé ramener le club au sommet. Genk est en progrès. Il y a un an, les Limbourgeoises sont reparties de zéro puisque l'entièreté du noyau ou presque est partie, mais le club s'est tellement bien remis de ce coup du sort qu'il peut à nouveau viser une place en play-offs 1. Cette saison, ce n'est pas obligatoire, mais à partir de la saison prochaine, Genk veut être une valeur sûre du top 5. À ce moment-là, la nouvelle tribune principale à la Jos Vaessen Talent Academy sera terminée et les dames disputeront leurs matches à domicile à Genk. Il y a deux ans, Gwen Duijsters n'entrait pas du tout en ligne de compte pour une place en Super League et devait se contenter d'une place en Espoirs au Racing Genk. La saison dernière, elle a reçu sa chance et l'a saisie à deux mains, inscrivant 18 buts, dont seulement deux sur penalty. Un total qui lui a valu une troisième place au classement des buteuses, derrière Tessa Wullaert et Tine De Caigny. En mai, elle a été élue Joueuse du Mois. Sa vitesse et son sens du but font d'elle une des trois meilleures attaquantes du Royaume. Il lui reste toutefois à gommer ses lacunes sur le plan technique. IN Wen-Yue Bauwens (Gent Ladies), Janne Geers & Tess Wils (OHL Women), Kelsey Geraedts (Reuver, Ned), Julia Ibes (Excelsior Rotterdam, Ned), Lisa Petry & Gwyneth Vanaenrode (Standard Fémina), Kato Vanheusden (Moldavo), Aukje van Seijst (Alkmaar, Ned). OUT Joséphine Delvaux (Charleroi), Justine Gomboso & Hanne Merkelbach (Standard Fémina), Femke Jonckers (Eva's Tirlemont), Britt Labro (KVC Westerlo), Manyima Stevelmans & Carolina Wolters (? ).