"C'est bien que ce débat soit arrivé sur la table. Il est important qu'on ne minimise pas ce qui est arrivé", a déclaré mercredi Vincent Kompany, entraîneur de l'équipe du RSC Anderlecht, évoquant les insultes racistes dont il a été victime, ainsi que plusieurs membres de son staff, lors de la rencontre entre le RSCA et le Club de Bruges, dimanche.

À l'issue de la rencontre, le coach avait coupé court aux interviews des journalistes, confiant être "dégouté" par la situation et avoir besoin de passer du temps avec son staff. "J'ai vécu tout ça en tant qu'être humain, pas en tant que coach, et j'ai donc réagi avant tout comme un être humain", s'est-il expliqué mercredi.

Évoquant l'enquête ouverte lundi par le Parquet de l'Union belge de football (RBFA) et les demandes de sanctions émanant de plusieurs instances, dont le Club de Bruges, le Diable Rouge a souligné l'importance de prendre des mesures pour lutter contre le phénomène, à plus grande échelle. "Je vais être attentif aux actions qui seront mises en oeuvre mais ce n'est pas à moi de me prononcer sur les sanctions qui doivent être prises."

L'entraîneur a également insisté sur la nécessité de garder un bon mental, alors que le RSCA affrontera Courtrai jeudin en quarts de finale de la Coupe de Belgique. "La Coupe est très importante pour nous. Courtrai sera une équipe très difficile à aborder", a-t-il conclu.

"C'est bien que ce débat soit arrivé sur la table. Il est important qu'on ne minimise pas ce qui est arrivé", a déclaré mercredi Vincent Kompany, entraîneur de l'équipe du RSC Anderlecht, évoquant les insultes racistes dont il a été victime, ainsi que plusieurs membres de son staff, lors de la rencontre entre le RSCA et le Club de Bruges, dimanche. À l'issue de la rencontre, le coach avait coupé court aux interviews des journalistes, confiant être "dégouté" par la situation et avoir besoin de passer du temps avec son staff. "J'ai vécu tout ça en tant qu'être humain, pas en tant que coach, et j'ai donc réagi avant tout comme un être humain", s'est-il expliqué mercredi. Évoquant l'enquête ouverte lundi par le Parquet de l'Union belge de football (RBFA) et les demandes de sanctions émanant de plusieurs instances, dont le Club de Bruges, le Diable Rouge a souligné l'importance de prendre des mesures pour lutter contre le phénomène, à plus grande échelle. "Je vais être attentif aux actions qui seront mises en oeuvre mais ce n'est pas à moi de me prononcer sur les sanctions qui doivent être prises." L'entraîneur a également insisté sur la nécessité de garder un bon mental, alors que le RSCA affrontera Courtrai jeudin en quarts de finale de la Coupe de Belgique. "La Coupe est très importante pour nous. Courtrai sera une équipe très difficile à aborder", a-t-il conclu.