Si les Brugeois prennent au moins un point au Parc Astrid, leur deuxième titre consécutif et leur troisième en quatre ans seront une réalité, quel que soit le résultat de l'autre match entre l'Antwerp et Genk.

Anderlecht, quant à lui, se bat toujours pour un meilleur ticket européen et a également besoin de points. "Soyons honnêtes: Le Club Bruges a été la meilleure équipe cette saison. Les meilleurs méritent toujours d'être champions. Ils ont les meilleurs joueurs, c'est très simple", a confié Vincent Kompany. "Je ne peux pas dire maintenant s'ils seront champions jeudi. Nous avons l'intention d'aller chercher la victoire. Alors cela n'a rien à voir avec nos performances. Ils viennent évidemment chez nous pour être sacrés champions, mais notre priorité est aussi de gagner. Dans notre esprit, nous ne nous préoccupons pas du fait que nous jouons contre le futur champion, nous nous concentrons sur le fait qu'Anderlecht veut gagner: contre le Club Bruges, comme contre tous les autres."

Comme en 1998, il est possible que le Club fête déjà le titre avant le coup d'envoi sur le terrain de son grand rival, car le premier poursuivant, le Racing Genk, doit se rendre à l'Antwerp à 18h30 et les Genkies auront besoin des trois points pour forcer le Club à faire un résultat dans la capitale.

Jusqu'à récemment, les deux dernières journées étaient jouées simultanément, mais à la demande du détenteur des droits télé, cela a changé. "Des moments comme celui-ci font partie du football et nous disputerons un match où les trois points sont importants pour nous. Dans tous les cas, nous nous comporterons comme Anderlecht doit le faire. Dans la plupart des championnats, les deux dernières journées sont jouées simultanément. C'est différent ici, mais ce n'est pas la seule chose qui est différente et cela peut avoir une influence. Je n'y ai pas réfléchi une seconde. Je pense que le Club veut toujours montrer quelque chose à Anderlecht."

Hans Vanaken et l'agitation qui s'en est suivie après son statut de réserviste. Lors des deux matches contre l'Antwerp la semaine dernière, le Diable Rouge a commencé sur le banc à chaque fois. À Bruges, il est monté au jeu après la mi-temps et a marqué le but de la victoire sur penalty. "Il va jouer, vous pouvez le voir d'ici. C'est aussi clair que ça", a déclaré Kompany en faisant un clin d'oeil. "Un peu de stimulation et ensuite, une bonne dose de motivation. C'est en train de se construire gentiment vers une titularisation. Je suis dans le football professionnel depuis dix-sept ans, donc je sais comment ça marche."

Si les Brugeois prennent au moins un point au Parc Astrid, leur deuxième titre consécutif et leur troisième en quatre ans seront une réalité, quel que soit le résultat de l'autre match entre l'Antwerp et Genk.Anderlecht, quant à lui, se bat toujours pour un meilleur ticket européen et a également besoin de points. "Soyons honnêtes: Le Club Bruges a été la meilleure équipe cette saison. Les meilleurs méritent toujours d'être champions. Ils ont les meilleurs joueurs, c'est très simple", a confié Vincent Kompany. "Je ne peux pas dire maintenant s'ils seront champions jeudi. Nous avons l'intention d'aller chercher la victoire. Alors cela n'a rien à voir avec nos performances. Ils viennent évidemment chez nous pour être sacrés champions, mais notre priorité est aussi de gagner. Dans notre esprit, nous ne nous préoccupons pas du fait que nous jouons contre le futur champion, nous nous concentrons sur le fait qu'Anderlecht veut gagner: contre le Club Bruges, comme contre tous les autres." Comme en 1998, il est possible que le Club fête déjà le titre avant le coup d'envoi sur le terrain de son grand rival, car le premier poursuivant, le Racing Genk, doit se rendre à l'Antwerp à 18h30 et les Genkies auront besoin des trois points pour forcer le Club à faire un résultat dans la capitale. Jusqu'à récemment, les deux dernières journées étaient jouées simultanément, mais à la demande du détenteur des droits télé, cela a changé. "Des moments comme celui-ci font partie du football et nous disputerons un match où les trois points sont importants pour nous. Dans tous les cas, nous nous comporterons comme Anderlecht doit le faire. Dans la plupart des championnats, les deux dernières journées sont jouées simultanément. C'est différent ici, mais ce n'est pas la seule chose qui est différente et cela peut avoir une influence. Je n'y ai pas réfléchi une seconde. Je pense que le Club veut toujours montrer quelque chose à Anderlecht." Hans Vanaken et l'agitation qui s'en est suivie après son statut de réserviste. Lors des deux matches contre l'Antwerp la semaine dernière, le Diable Rouge a commencé sur le banc à chaque fois. À Bruges, il est monté au jeu après la mi-temps et a marqué le but de la victoire sur penalty. "Il va jouer, vous pouvez le voir d'ici. C'est aussi clair que ça", a déclaré Kompany en faisant un clin d'oeil. "Un peu de stimulation et ensuite, une bonne dose de motivation. C'est en train de se construire gentiment vers une titularisation. Je suis dans le football professionnel depuis dix-sept ans, donc je sais comment ça marche."