Pieters, qui a entamé le dernier tour en 55e position, a concédé un bogey dès le troisième trou. Il a aussitôt rétabli la situation grâce à un eagle au trou suivi. Dans la suite de son parcours, Pieters a encore inscrit deux birdies et deux bogeys sur sa carte. L'Anversois a rallié le club-house en 69 coups, un sous le par. Avec son total de 284, quatre au-dessus du par, il remonte en 23e position. Koepka avait abordé la dernière journée avec une confortable avance de sept coups sur ses premiers poursuivants. Mais gêné par la vent et fébrile, il a enchaîné quatre bogeys entre les trous N.11 et N.14 et a vu son avance sur son compatriote Dustin Johnson brièvement réduite à un coup. Johnson a cependant perdu toutes ses chances avec deux bogeys sur les trous N.16 et 17. Koepka a connu un dernière alerte sur le dernier trou en se perdant dans un bunker, mais il s'est sorti d'affaires avec brio pour ajouter un quatrième titre du Grand Chelem à son palmarès, qui comprend également deux succès à l'US Open (2017 et 2018). Koepka a rendu une dernière carte de 74, soit quatre coups au-dessus du par, et s'est imposé avec un total de 272, huit sous le par. Il a devancé Johnson de deux coups, tandis que l'Anglais Matt Wallace et les Américains Jordan Spieth et Patrick Cantlay se sont partagés la 3e place avec un total de 278. (Belga)

Pieters, qui a entamé le dernier tour en 55e position, a concédé un bogey dès le troisième trou. Il a aussitôt rétabli la situation grâce à un eagle au trou suivi. Dans la suite de son parcours, Pieters a encore inscrit deux birdies et deux bogeys sur sa carte. L'Anversois a rallié le club-house en 69 coups, un sous le par. Avec son total de 284, quatre au-dessus du par, il remonte en 23e position. Koepka avait abordé la dernière journée avec une confortable avance de sept coups sur ses premiers poursuivants. Mais gêné par la vent et fébrile, il a enchaîné quatre bogeys entre les trous N.11 et N.14 et a vu son avance sur son compatriote Dustin Johnson brièvement réduite à un coup. Johnson a cependant perdu toutes ses chances avec deux bogeys sur les trous N.16 et 17. Koepka a connu un dernière alerte sur le dernier trou en se perdant dans un bunker, mais il s'est sorti d'affaires avec brio pour ajouter un quatrième titre du Grand Chelem à son palmarès, qui comprend également deux succès à l'US Open (2017 et 2018). Koepka a rendu une dernière carte de 74, soit quatre coups au-dessus du par, et s'est imposé avec un total de 272, huit sous le par. Il a devancé Johnson de deux coups, tandis que l'Anglais Matt Wallace et les Américains Jordan Spieth et Patrick Cantlay se sont partagés la 3e place avec un total de 278. (Belga)