"La semaine qui s'est écoulée entre la discussion avec Sport Vlaanderen et la décision d'aujourd'hui, je l'ai vécue très calmement", a confié Buys. "Je ne pouvais plus rien changer à ce sujet. Toutes les courses ont été nagées et les championnats d'Europe sont déjà loin derrière nous. J'ai les yeux fixés depuis un moment sur la saison prochaine. Ce n'est qu'en cas de nouvelles négatives que j'aurais dû voir les choses différemment." Sport Vlaanderen n'a pas motivé sa décision. "Je suppose qu'eux aussi croient encore en moi pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020", a supposé Kimberly Buys déjà présente aux JO de Londres en 2012 et de Rio en 2016. "Nous avons le même objectif pour 2019 : obtenir le meilleur résultat possible aux Mondiaux de l'année prochaine (12-28 juillet à Gwangju en Corée du Sud, ndlr). La planification a été corrigée depuis un certain temps et nous n'avons plus besoin de changer cela. Mon premier pic de forme se situera en avril lors des courses de Bergen en Norvège (5-7 avril) et de Stockholm en Suède (12-15 avril)." Kimberly Buys a participé à tous les Mondiaux en grand bassin (50m) depuis 2007. Son meilleur résultat est une 7e place dans le 50m papillon en 2017 à Budapest, une 15e place dans le 100m dos en 2013 et deux 16es places dans le 100m papillon en 2015 et 2017. (Belga)

"La semaine qui s'est écoulée entre la discussion avec Sport Vlaanderen et la décision d'aujourd'hui, je l'ai vécue très calmement", a confié Buys. "Je ne pouvais plus rien changer à ce sujet. Toutes les courses ont été nagées et les championnats d'Europe sont déjà loin derrière nous. J'ai les yeux fixés depuis un moment sur la saison prochaine. Ce n'est qu'en cas de nouvelles négatives que j'aurais dû voir les choses différemment." Sport Vlaanderen n'a pas motivé sa décision. "Je suppose qu'eux aussi croient encore en moi pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020", a supposé Kimberly Buys déjà présente aux JO de Londres en 2012 et de Rio en 2016. "Nous avons le même objectif pour 2019 : obtenir le meilleur résultat possible aux Mondiaux de l'année prochaine (12-28 juillet à Gwangju en Corée du Sud, ndlr). La planification a été corrigée depuis un certain temps et nous n'avons plus besoin de changer cela. Mon premier pic de forme se situera en avril lors des courses de Bergen en Norvège (5-7 avril) et de Stockholm en Suède (12-15 avril)." Kimberly Buys a participé à tous les Mondiaux en grand bassin (50m) depuis 2007. Son meilleur résultat est une 7e place dans le 50m papillon en 2017 à Budapest, une 15e place dans le 100m dos en 2013 et deux 16es places dans le 100m papillon en 2015 et 2017. (Belga)