Notre compatriote Kim Meylemans avait choisi de faire l'impasse et profité de l'occasion pour aller s'entraîner sur la piste des prochains championnats du monde qui se dérouleront les 11 et 12 février à Altenberg, en Allemagne. Flock, triple championne d'Europe 2014-2016-2019, remporte le classement final de la Coupe du monde grâce à ses 1695 points et succède au palmarès à l'Allemande Jacqueline Lölling. L'Allemande Tina Hermann, 6e vendredi, se classe 2e (1515) et Bos 3e (1326). Meylemans, 24 ans, qui n'a pris part qu'à sept manches sur huit, termine au 7e rang (1056), en recul d'une place par rapport à son classement précédent. Cette saison elle s'est classée successivement 5e et 6e à Sigulda, 17e et 11e à Innsbruck, en décembre, 9e à Winterberg, 8e à Saint-Moritz et 8e à Königsee. L'Olympienne belge (14e des JO de Pyeongchang en 2018) avait terminé 7e de l'édition 2019-20, 14e en 2018-19, 13e en 2017-18, 15e en 2016-17 et 10e en 2015-16. (Belga)

Notre compatriote Kim Meylemans avait choisi de faire l'impasse et profité de l'occasion pour aller s'entraîner sur la piste des prochains championnats du monde qui se dérouleront les 11 et 12 février à Altenberg, en Allemagne. Flock, triple championne d'Europe 2014-2016-2019, remporte le classement final de la Coupe du monde grâce à ses 1695 points et succède au palmarès à l'Allemande Jacqueline Lölling. L'Allemande Tina Hermann, 6e vendredi, se classe 2e (1515) et Bos 3e (1326). Meylemans, 24 ans, qui n'a pris part qu'à sept manches sur huit, termine au 7e rang (1056), en recul d'une place par rapport à son classement précédent. Cette saison elle s'est classée successivement 5e et 6e à Sigulda, 17e et 11e à Innsbruck, en décembre, 9e à Winterberg, 8e à Saint-Moritz et 8e à Königsee. L'Olympienne belge (14e des JO de Pyeongchang en 2018) avait terminé 7e de l'édition 2019-20, 14e en 2018-19, 13e en 2017-18, 15e en 2016-17 et 10e en 2015-16. (Belga)