Bertens avait déjà triomphé à Cincinnati et Charleston cette année. Ses autres titres ont été conquis à Gstaad (2017), Nuremberg (2016 et 2017), et Fez (2012). Tomljanovic, née dans la capitale croate de Zagreb il y a 25 ans, disputait sa troisième finale sur le circuit WTA. Elle avait perdu la première contre la Slovaque Daniela Hantuchova en février 2015 à Pattaya, et la seconde, cette année contre Elise Mertens, le 5 mai à Rabat. Bertens avait déjà affronté une fois Tomljanovic, qu'elle avait battue 4-6, 6-1, 6-1 au premier tour l'an dernier à Roland-Garros. Elle a connu un passage à vide dimanche à Seoul, et concédé cinq jeux d'affilée au moment où la rencontre semblait devoir se conclure en deux sets à 7-6 (7/2), 4-3, service de Bertens à suivre. Du coup c'est l'Australienne, déchaînée, qui semblait en passe d'ouvrir son palmarès. Mais Bertens, menée 2-0, 40-15, a marqué quatre points de suite pour revenir à 1-2, avant d'aligner les jeux jusqu'à la victoire finale qui lui rapporte un chèque de 43.000 dollars. Lundi Bertens dépassera la Lettone Jelena Ostapenko, onzième, qui avait remporté la précédente édition du tournoi, au classement mondial WTA. Elle n'aura plus que cent points de retard sur l'Allemande Julia Görges, dixième. (Belga)

Bertens avait déjà triomphé à Cincinnati et Charleston cette année. Ses autres titres ont été conquis à Gstaad (2017), Nuremberg (2016 et 2017), et Fez (2012). Tomljanovic, née dans la capitale croate de Zagreb il y a 25 ans, disputait sa troisième finale sur le circuit WTA. Elle avait perdu la première contre la Slovaque Daniela Hantuchova en février 2015 à Pattaya, et la seconde, cette année contre Elise Mertens, le 5 mai à Rabat. Bertens avait déjà affronté une fois Tomljanovic, qu'elle avait battue 4-6, 6-1, 6-1 au premier tour l'an dernier à Roland-Garros. Elle a connu un passage à vide dimanche à Seoul, et concédé cinq jeux d'affilée au moment où la rencontre semblait devoir se conclure en deux sets à 7-6 (7/2), 4-3, service de Bertens à suivre. Du coup c'est l'Australienne, déchaînée, qui semblait en passe d'ouvrir son palmarès. Mais Bertens, menée 2-0, 40-15, a marqué quatre points de suite pour revenir à 1-2, avant d'aligner les jeux jusqu'à la victoire finale qui lui rapporte un chèque de 43.000 dollars. Lundi Bertens dépassera la Lettone Jelena Ostapenko, onzième, qui avait remporté la précédente édition du tournoi, au classement mondial WTA. Elle n'aura plus que cent points de retard sur l'Allemande Julia Görges, dixième. (Belga)