Avec sa compagne Andrea Salas et ses trois enfants, Navas a décollé de Paris pour un vol de douze heures vers San José, la capitale du Costa Rica. Le portier de 33 ans a réagi à l'antenne de la radio locale Impact Radio. "Nous ne sommes que des êtres humains et nous avons peur. J'ai opté pour ce vol pour la tranquillité de mes proches. Nous voulons être auprès de notre famille. Nous remettons notre situation entre les mains de Dieu. Il prendra le dessus et nous apportera à nouveau la paix. En tant que peuple, nous devons nous unir et suivre les mesures de l'Etat." Navas doit maintenant rester deux semaines en quarantaine, comme chaque Costaricien qui revient au pays en pleine pandémie de coronavirus. Il n'est pas le premier joueur du PSG à être retourné chez lui. Neymar et Thiago Silva sont, eux, déjà rentrés au Brésil bien avant que les mesures strictes soient instaurées. (Belga)

Avec sa compagne Andrea Salas et ses trois enfants, Navas a décollé de Paris pour un vol de douze heures vers San José, la capitale du Costa Rica. Le portier de 33 ans a réagi à l'antenne de la radio locale Impact Radio. "Nous ne sommes que des êtres humains et nous avons peur. J'ai opté pour ce vol pour la tranquillité de mes proches. Nous voulons être auprès de notre famille. Nous remettons notre situation entre les mains de Dieu. Il prendra le dessus et nous apportera à nouveau la paix. En tant que peuple, nous devons nous unir et suivre les mesures de l'Etat." Navas doit maintenant rester deux semaines en quarantaine, comme chaque Costaricien qui revient au pays en pleine pandémie de coronavirus. Il n'est pas le premier joueur du PSG à être retourné chez lui. Neymar et Thiago Silva sont, eux, déjà rentrés au Brésil bien avant que les mesures strictes soient instaurées. (Belga)