"Après une nouvelle opération de la hanche lundi, ma saison 2020 est finie", a-t-il écrit, victime d'une fissure du labrum. Pour Strijbos, 2020 est à oublier, lui qui a dû se faire opérer d'une hernie en juillet. "L'année 2020 a été très mauvaise à cause de ces blessures. C'est dommage de ne pas avoir pu davantage m'illustrer avec Suzuki cette saison en MXGP. Après le confinement, nous avions énormément travaillé avec mon mécanicien Kevin Guilloux, que je remercie chaleureusement. J'avais le sentiment d'aller dans la bonne direction, c'est dommage." Strijbos, vice-champion du monde 2006 et 2007, ne sait pas encore de quoi sera fait son avenir. "Je travaille à plusieurs options. Une chose est certaine, j'ai envie de continuer donc je vais tout faire pour être encore présent l'année prochaine. Si je n'y parviens pas, cela signifiera la fin de vingt ans en championnat du monde. Mais je n'ai pas vraiment envie d'y penser." (Belga)

"Après une nouvelle opération de la hanche lundi, ma saison 2020 est finie", a-t-il écrit, victime d'une fissure du labrum. Pour Strijbos, 2020 est à oublier, lui qui a dû se faire opérer d'une hernie en juillet. "L'année 2020 a été très mauvaise à cause de ces blessures. C'est dommage de ne pas avoir pu davantage m'illustrer avec Suzuki cette saison en MXGP. Après le confinement, nous avions énormément travaillé avec mon mécanicien Kevin Guilloux, que je remercie chaleureusement. J'avais le sentiment d'aller dans la bonne direction, c'est dommage." Strijbos, vice-champion du monde 2006 et 2007, ne sait pas encore de quoi sera fait son avenir. "Je travaille à plusieurs options. Une chose est certaine, j'ai envie de continuer donc je vais tout faire pour être encore présent l'année prochaine. Si je n'y parviens pas, cela signifiera la fin de vingt ans en championnat du monde. Mais je n'ai pas vraiment envie d'y penser." (Belga)