Kevin Mayer avait réalisé le meilleur temps de la première des dix épreuves sur 100 m - 10.64, soit sa meilleure performance sur la ligne droite -, mais a échoué à réaliser un saut mesuré à la longueur, mordant à trois reprises. Il s'agit d'une énorme désillusion pour le grandissime favori de l'épreuve. "Le but principal, c'est d'être champion d'Europe. Ce serait mon premier au décathlon", clamait-il ainsi en arrivant en Allemagne. "Comme on a cette marge, on a encore plus peur de faire zéro", avait-il toutefois souligné. Mayer, 26 ans, a décroché son premier titre planétaire l'an passé à Londres, en remportant l'or mondial en plein air, avant de se parer d'or aux Mondiaux en salle à l'heptathlon en mars. Cette saison, il a préparé l'événement européen avec un programme à la carte en Ligue de diamant, et en participant à certaines épreuves du décathlon de Ratingen en Allemagne à la mi-juin. (Belga)

Kevin Mayer avait réalisé le meilleur temps de la première des dix épreuves sur 100 m - 10.64, soit sa meilleure performance sur la ligne droite -, mais a échoué à réaliser un saut mesuré à la longueur, mordant à trois reprises. Il s'agit d'une énorme désillusion pour le grandissime favori de l'épreuve. "Le but principal, c'est d'être champion d'Europe. Ce serait mon premier au décathlon", clamait-il ainsi en arrivant en Allemagne. "Comme on a cette marge, on a encore plus peur de faire zéro", avait-il toutefois souligné. Mayer, 26 ans, a décroché son premier titre planétaire l'an passé à Londres, en remportant l'or mondial en plein air, avant de se parer d'or aux Mondiaux en salle à l'heptathlon en mars. Cette saison, il a préparé l'événement européen avec un programme à la carte en Ligue de diamant, et en participant à certaines épreuves du décathlon de Ratingen en Allemagne à la mi-juin. (Belga)