"Quand on joue avec l'équipe nationale, les supporters sont derrière nous. Je ne sais pas comment ils réagiront demain avec moi, mais je suis ici pour faire mon travail", a résumé De Bruyne. Manchester City aborde cette rencontre en se trouvant un point derrière Bruges au classement. "Le Club est une équipe très forte, qui joue bien au foot et a beaucoup de talents. Ils ont été plusieurs fois champions et savent ce dont ils ont besoin pour gagner. Nous utilisons aussi cela avec Manchester City. " "Je connais plusieurs joueurs de Bruges qui jouent en équipe nationale", a poursuivi De Bruyne. "Nous ne prendrons pas ce match à la légère. Bruges a prouvé ces dernières années que c'est une bonne équipe, y compris dans un groupe avec le PSG et le Real. En Ligue des Champions, il y a toujours de la qualité, on n'arrive pas ici comme ça." Le Diable Rouge a également ajouté qu'il se sent "de mieux en mieux" physiquement après trois mois difficiles. "Ce n'était pas facile. Il y a eu six mois pas facile. Peu d'entraînements, beaucoup de matchs. Mais cela va dans la bonne direction, je me sens beaucoup mieux." (Belga)

"Quand on joue avec l'équipe nationale, les supporters sont derrière nous. Je ne sais pas comment ils réagiront demain avec moi, mais je suis ici pour faire mon travail", a résumé De Bruyne. Manchester City aborde cette rencontre en se trouvant un point derrière Bruges au classement. "Le Club est une équipe très forte, qui joue bien au foot et a beaucoup de talents. Ils ont été plusieurs fois champions et savent ce dont ils ont besoin pour gagner. Nous utilisons aussi cela avec Manchester City. " "Je connais plusieurs joueurs de Bruges qui jouent en équipe nationale", a poursuivi De Bruyne. "Nous ne prendrons pas ce match à la légère. Bruges a prouvé ces dernières années que c'est une bonne équipe, y compris dans un groupe avec le PSG et le Real. En Ligue des Champions, il y a toujours de la qualité, on n'arrive pas ici comme ça." Le Diable Rouge a également ajouté qu'il se sent "de mieux en mieux" physiquement après trois mois difficiles. "Ce n'était pas facile. Il y a eu six mois pas facile. Peu d'entraînements, beaucoup de matchs. Mais cela va dans la bonne direction, je me sens beaucoup mieux." (Belga)