Lasse Norman Hansen, champion olympique de l'Omnium en 2012, a déjà décroché un titre mondial jeudi à Berlin, en poursuite par équipes. Morkov, 34 ans, fait une carrière sur route, mais avait déjà été champion du monde de l'américaine en 2009. Il fut également médaillé d'argent de la poursuite par équipes aux JO de Pékin en 2008. Les champions d'Europe 2018 Kenny De Ketele et Robbe Ghys, encore 3es aux Mondiaux l'année dernière, figuraient parmi les candidats au podium. Les Danois ont rapidement pris les devants dans cette course de 200 tours en remportant plusieurs sprints et en étant au final le seul duo à réussir à prendre un tour d'avance. Les Danois n'ont pas perdu leur emprise sur la course par la suite, bien au contraire. Morkov, arrivé des Emirats Arabes Unis où il avait été mis en quarantaine par crainte du coronavirus, a continué à accumuler des points dans les sprints avec Hansen et ensemble ils ont contrôlé les tentatives d'échappées de leurs concurrents. Les deux nouveaux champions du monde sont employés par équipes belges, respectivement Deceuninck-Quick Step et Alpecin-Fenix. Les Belges ont tout tenté dans le dernier quart de la course. De Ketele et Ghys étaient encore en lice pour une médaille, mais après un dernier kilomètre éblouissant et le sprint final aux points doublés ce sont les Néo-Zélandais et les Allemands qui ont complété le podium aux dépens des Pays-Bas et de la Belgique. (Belga)

Lasse Norman Hansen, champion olympique de l'Omnium en 2012, a déjà décroché un titre mondial jeudi à Berlin, en poursuite par équipes. Morkov, 34 ans, fait une carrière sur route, mais avait déjà été champion du monde de l'américaine en 2009. Il fut également médaillé d'argent de la poursuite par équipes aux JO de Pékin en 2008. Les champions d'Europe 2018 Kenny De Ketele et Robbe Ghys, encore 3es aux Mondiaux l'année dernière, figuraient parmi les candidats au podium. Les Danois ont rapidement pris les devants dans cette course de 200 tours en remportant plusieurs sprints et en étant au final le seul duo à réussir à prendre un tour d'avance. Les Danois n'ont pas perdu leur emprise sur la course par la suite, bien au contraire. Morkov, arrivé des Emirats Arabes Unis où il avait été mis en quarantaine par crainte du coronavirus, a continué à accumuler des points dans les sprints avec Hansen et ensemble ils ont contrôlé les tentatives d'échappées de leurs concurrents. Les deux nouveaux champions du monde sont employés par équipes belges, respectivement Deceuninck-Quick Step et Alpecin-Fenix. Les Belges ont tout tenté dans le dernier quart de la course. De Ketele et Ghys étaient encore en lice pour une médaille, mais après un dernier kilomètre éblouissant et le sprint final aux points doublés ce sont les Néo-Zélandais et les Allemands qui ont complété le podium aux dépens des Pays-Bas et de la Belgique. (Belga)