"Je visais l'étape, pas la remontée au classement général", a déclaré au micro d'Eurosport Kelderman, 3e du Giro 2020. "Mais nous étions trop nombreux devant. Alpecin-Fenix et Intermarché-Wanty Gobert ont parfaitement joué le coup. Je voulais attendre la dernière côte pour tout donner. Je l'ai fait, mais les trois hommes de tête étaient déjà trop loin et nous n'avons pu les rattrapper". Wilco Kelderman a perdu 11 minutes dimanche dernier au Blockhaus, ce qui l'a fait plonger au classement. Il se retrouve désormais à moins de 3 minutes du maillot rose, mais ce n'est pas pour autant qu'il va se préoccuper du général. "Je ne vais pas essayer d'avoir un bon classement", dit-il. "Trois minutes, c'est beaucoup, et surtout, je ne suis pas assez bon pour rivaliser avec les vrais grimpeurs. Nous avons deux bons coureurs dans le top 10 avec Jai (Hindley) en Emanuel (Buchmann). Quant à moi, je vais encore tenter de gagner une étape et assister mes équipiers". (Belga)

"Je visais l'étape, pas la remontée au classement général", a déclaré au micro d'Eurosport Kelderman, 3e du Giro 2020. "Mais nous étions trop nombreux devant. Alpecin-Fenix et Intermarché-Wanty Gobert ont parfaitement joué le coup. Je voulais attendre la dernière côte pour tout donner. Je l'ai fait, mais les trois hommes de tête étaient déjà trop loin et nous n'avons pu les rattrapper". Wilco Kelderman a perdu 11 minutes dimanche dernier au Blockhaus, ce qui l'a fait plonger au classement. Il se retrouve désormais à moins de 3 minutes du maillot rose, mais ce n'est pas pour autant qu'il va se préoccuper du général. "Je ne vais pas essayer d'avoir un bon classement", dit-il. "Trois minutes, c'est beaucoup, et surtout, je ne suis pas assez bon pour rivaliser avec les vrais grimpeurs. Nous avons deux bons coureurs dans le top 10 avec Jai (Hindley) en Emanuel (Buchmann). Quant à moi, je vais encore tenter de gagner une étape et assister mes équipiers". (Belga)