Finaliste des deux dernières éditions à Rome (sacrée en 2019, battue en 2020), Pliskova a concédé son premier set du tournoi et a été poussée dans ses retranchements, comme il y a quelques semaines par la même joueuse à Stuttgart. Mais comme en Allemagne, elle s'en est sortie pour avoir le droit de tenter la passe de trois au Foro Italico. Elle retrouvera samedi sur sa route Petra Martic qui n'a elle eu besoin que deux manches pour se débarrasser de l'Américaine Jessica Pegula (WTA 31), 7-5, 6-4. La joueuse de 30 ans n'avait jamais été au-delà du deuxième tour sur la terre battue romaine. Avec cette qualification dans le dernier carré, Martic confime son renouveau, elle qui restait sur cinq défaites de suite avant de rallier Rome. (Belga)

Finaliste des deux dernières éditions à Rome (sacrée en 2019, battue en 2020), Pliskova a concédé son premier set du tournoi et a été poussée dans ses retranchements, comme il y a quelques semaines par la même joueuse à Stuttgart. Mais comme en Allemagne, elle s'en est sortie pour avoir le droit de tenter la passe de trois au Foro Italico. Elle retrouvera samedi sur sa route Petra Martic qui n'a elle eu besoin que deux manches pour se débarrasser de l'Américaine Jessica Pegula (WTA 31), 7-5, 6-4. La joueuse de 30 ans n'avait jamais été au-delà du deuxième tour sur la terre battue romaine. Avec cette qualification dans le dernier carré, Martic confime son renouveau, elle qui restait sur cinq défaites de suite avant de rallier Rome. (Belga)