CEDRIC BERTHELIN : Karim, c'est un grand timide au premier abord. C'est pour ça que vous pouvez lui faire 40.000 demandes d'interview, il ne dira jamais oui. Il déteste se mettre en avant, ça ne l'intéresse pas.

MEHDI BAYAT : Peut-être bien que ce serait plus facile pour nous s'il parlait. Mais je ne veux pas le changer. De toute façon, j'ai compris qu'on ne changeait pas les gens. Surtout pas quand ils ont des résultats (rires). Et puis, s'il parle peu publiquement, c'est parce qu'il n'aime pas se vanter. Mais il est tout à fait différent quand il est dans son cercle. Là, il se donne à 250%, mais face caméra, il est pudique. Il a le masque. C'est la force des gens biens.

FRANK DEFAYS : Je crois que c'est très apprécié par tout le monde qu'il ne cherche pas à se mettre en avant. On le chambre pas mal avec ça, mais c'est tout à son honneur de ne pas essayer d'attraper coûte que coûte la lumière. Il y a peut-être une part de superstition là-dedans aussi. Il se dit que s'il parle, ça va rompre quelque chose.

MARIO NOTARO : Entre nous, c'est très différent. On dit que je suis un bavard, Cédric dit que je suis le chouchou, mais c'est lui qui tient le crachoir. Il a toujours quelque chose à dire et il y aura toujours quelqu'un pour l'écouter. Il a mille et une anecdotes et une faculté innée à attirer l'attention sur lui. C'est réellement quelqu'un de captivant.

DEFAYS : Captivant, c'est le bon mot. Quand il parle, on regarde et on écoute. Il est surprenant dans sa manière de transmettre son vécu, son savoir.

PHILIPPE SIMONIN : Je dirais qu'il a un charisme enjoué. Il fait rarement la gueule et il a cette faculté à merveilleusement mettre en images son parcours de vie. Parfois de manière très fleurie. Il aime les gens, il aime leur parler. Il a cette capacité-là.

NOTARO : Il sait les écouter aussi. Je n'ai pas vécu que des moments faciles avec le corona et j'ai découvert une personnalité très à l'écoute, sensible. Quelqu'un qui peut être très dur professionnellement, mais qui est capable de tourner le bouton très rapidement. Karim, il peut te faire une remarque pro et prendre des nouvelles de la famille dans la foulée. Je qualifierais ça d'autorité joviale.

CEDRIC BERTHELIN : Karim, c'est un grand timide au premier abord. C'est pour ça que vous pouvez lui faire 40.000 demandes d'interview, il ne dira jamais oui. Il déteste se mettre en avant, ça ne l'intéresse pas. MEHDI BAYAT : Peut-être bien que ce serait plus facile pour nous s'il parlait. Mais je ne veux pas le changer. De toute façon, j'ai compris qu'on ne changeait pas les gens. Surtout pas quand ils ont des résultats (rires). Et puis, s'il parle peu publiquement, c'est parce qu'il n'aime pas se vanter. Mais il est tout à fait différent quand il est dans son cercle. Là, il se donne à 250%, mais face caméra, il est pudique. Il a le masque. C'est la force des gens biens. FRANK DEFAYS : Je crois que c'est très apprécié par tout le monde qu'il ne cherche pas à se mettre en avant. On le chambre pas mal avec ça, mais c'est tout à son honneur de ne pas essayer d'attraper coûte que coûte la lumière. Il y a peut-être une part de superstition là-dedans aussi. Il se dit que s'il parle, ça va rompre quelque chose. MARIO NOTARO : Entre nous, c'est très différent. On dit que je suis un bavard, Cédric dit que je suis le chouchou, mais c'est lui qui tient le crachoir. Il a toujours quelque chose à dire et il y aura toujours quelqu'un pour l'écouter. Il a mille et une anecdotes et une faculté innée à attirer l'attention sur lui. C'est réellement quelqu'un de captivant. DEFAYS : Captivant, c'est le bon mot. Quand il parle, on regarde et on écoute. Il est surprenant dans sa manière de transmettre son vécu, son savoir. PHILIPPE SIMONIN : Je dirais qu'il a un charisme enjoué. Il fait rarement la gueule et il a cette faculté à merveilleusement mettre en images son parcours de vie. Parfois de manière très fleurie. Il aime les gens, il aime leur parler. Il a cette capacité-là. NOTARO : Il sait les écouter aussi. Je n'ai pas vécu que des moments faciles avec le corona et j'ai découvert une personnalité très à l'écoute, sensible. Quelqu'un qui peut être très dur professionnellement, mais qui est capable de tourner le bouton très rapidement. Karim, il peut te faire une remarque pro et prendre des nouvelles de la famille dans la foulée. Je qualifierais ça d'autorité joviale.