Karim Belhocine à la tête d'Anderlecht jusqu'à la trêve

17/12/18 à 11:26 - Mise à jour à 11:33

Source: Belga

Karim Belhocine assurera l'intérim à la tête d'Anderlecht jusqu'à la trêve. C'est ce que le club bruxellois a annoncé lundi, au lendemain du licenciement d'Hein Vanhaezebrouck. Belhocine aura le soutien de Jonas De Roeck en tant qu'entraîneur assistant.

Karim Belhocine à la tête d'Anderlecht jusqu'à la trêve

Karim Belhocine © BELGA

Anderlecht s'est séparé dimanche soir de Vanhaezebrouck, quelques heures après la défaite 2-1 subie au Cercle Bruges.

Belhocine, 40 ans, était arrivé à Anderlecht en octobre 2017 en même temps que Vanhaezebrouck, dont il était l'adjoint.

Le Français vit en Belgique depuis de longues années. Il est arrivé en 2005 pour évoluer à Virton, où il est resté trois ans. Il a ensuite porté les couleurs de Courtrai (2008-2011), du Standard (2011-2012), de Waasland-Beveren (2012-2014) et de La Gantoise (2014-2015). Une fois les crampons raccrochés, il a intégré le staff de Courtrai en 2015, d'abord comme adjoint de Johan Walem puis comme entraîneur principal et directeur technique. En octobre 2017, Belhocine est devenu l'adjoint de Vanhaezebrouck, fraichement nommé T1 des Bruxellois. Il devra à présent remplacer "HVH" pour les deux prochaines rencontres.

Avant la trêve, les Mauve et Blanc se déplacent à Mouscron le 22 décembre et recevront Waasland-Beveren le 27.

"Le club finalise les négociations avec le nouveau directeur technique et analyse la réorganisation du staff sportif", a ajouté le RSCA, quatrième de la Jupiler Pro League avec 11 points de retard sur le leader, Genk. Le club ne compte qu'une petite longueur d'avance sur le septième, le Standard.

Toutes compétitions confondues, Anderlecht n'a plus gagné depuis le 11 novembre contre La Gantoise. Les Bruxellois ont été éliminés de l'Europa League sans gagner le moindre match et ont subi une lourde défaite 0-3 contre l'Union Saint-Gilloise en Coupe de Belgique.

Nos partenaires