Treize titres, dix coupes et sept supercoupes : l'ancien grand club cypriote présente un superbe palmarès mais il n'a plus remporté le championnat depuis 2008. Depuis ce dernier sacre, en fait, tout va de mal en pis pour Anorthosis Famagouste, qui a atteint le fond en août 2013, avec une dette de 13 millions d'euros. Le club a alors demandé à ses supporters d'intervenir financièrement pour pouvoir payer les salaires des joueurs.

"Cette pénible période est heureusement révolue", raconte Sofoklis Sofokleous, de Sigma TV. "Depuis le mois d'avril et l'embauche au poste de directeur technique de Ted van Leeuwen, un ancien journaliste néerlandais, beaucoup de choses ont changé. Un mois après son arrivée, il a recruté un compatriote, André Paus, au poste d'entraîneur, pour deux ans. Ils ont concocté un projet à moyen terme afin de former une équipe solide avec des jeunes footballeurs. C'est dans cette optique que Famagouste s'est intéressé à Thomas Kaminski."

Le gardien de 22 ans, barré à Anderlecht par Silvio Proto, a décidé en septembre de rejoindre Chypre. Avec succès car l'international espoir a renvoyé sur le banc deux portiers chevronnés, Mario Daniel Vega (30 ans) et Mathieu Valverde (31 ans). Depuis son arrivée, il a disputé douze matches d'affilée. "Malgré son jeune âge, Kaminski a immédiatement fait impression", raconte Sofokleous. "Il est très calme et très mûr. Son expérience apporte un plus incontestable. Il s'est imposé d'emblée par la qualité de ses interventions et grâce à sa présence verbale. Il est le leader de la défense, une ligne qui a connu de nombreux problèmes pendant deux mois, suite à la blessure d'Albert Serran Polo. Kaminski semble avoir stabilisé ce secteur."

Le club aligne d'autres vieilles connaissances : Marko Andic (31 ans, ex-Lierse) et Valerijs Sabala (20 ans, un avant letton loué par le Club Bruges). Les objectifs d'Anorthosis sont clairs : "Il vise la quatrième place, qui donne droit à un billet européen. Pour cela, le club doit d'abord terminer le championnat régulier parmi les six premiers afin de participer aux play-offs. Apoel Nicosie et Apollon Limassol dominent largement le reste mais Anorthosis peut livrer une belle lutte à Omonia Nicosie, à Ermis et à l'AEK Larnaka, tout en se méfiant d'Ethnikos Achnas et de l'AEL Limassol, qui pourraient le dépasser."

Par Frédéric Vanheule

Treize titres, dix coupes et sept supercoupes : l'ancien grand club cypriote présente un superbe palmarès mais il n'a plus remporté le championnat depuis 2008. Depuis ce dernier sacre, en fait, tout va de mal en pis pour Anorthosis Famagouste, qui a atteint le fond en août 2013, avec une dette de 13 millions d'euros. Le club a alors demandé à ses supporters d'intervenir financièrement pour pouvoir payer les salaires des joueurs."Cette pénible période est heureusement révolue", raconte Sofoklis Sofokleous, de Sigma TV. "Depuis le mois d'avril et l'embauche au poste de directeur technique de Ted van Leeuwen, un ancien journaliste néerlandais, beaucoup de choses ont changé. Un mois après son arrivée, il a recruté un compatriote, André Paus, au poste d'entraîneur, pour deux ans. Ils ont concocté un projet à moyen terme afin de former une équipe solide avec des jeunes footballeurs. C'est dans cette optique que Famagouste s'est intéressé à Thomas Kaminski."Le gardien de 22 ans, barré à Anderlecht par Silvio Proto, a décidé en septembre de rejoindre Chypre. Avec succès car l'international espoir a renvoyé sur le banc deux portiers chevronnés, Mario Daniel Vega (30 ans) et Mathieu Valverde (31 ans). Depuis son arrivée, il a disputé douze matches d'affilée. "Malgré son jeune âge, Kaminski a immédiatement fait impression", raconte Sofokleous. "Il est très calme et très mûr. Son expérience apporte un plus incontestable. Il s'est imposé d'emblée par la qualité de ses interventions et grâce à sa présence verbale. Il est le leader de la défense, une ligne qui a connu de nombreux problèmes pendant deux mois, suite à la blessure d'Albert Serran Polo. Kaminski semble avoir stabilisé ce secteur."Le club aligne d'autres vieilles connaissances : Marko Andic (31 ans, ex-Lierse) et Valerijs Sabala (20 ans, un avant letton loué par le Club Bruges). Les objectifs d'Anorthosis sont clairs : "Il vise la quatrième place, qui donne droit à un billet européen. Pour cela, le club doit d'abord terminer le championnat régulier parmi les six premiers afin de participer aux play-offs. Apoel Nicosie et Apollon Limassol dominent largement le reste mais Anorthosis peut livrer une belle lutte à Omonia Nicosie, à Ermis et à l'AEK Larnaka, tout en se méfiant d'Ethnikos Achnas et de l'AEL Limassol, qui pourraient le dépasser."Par Frédéric Vanheule