La rencontre mettait aux prises les deux équipes avec le meilleur bilan dans ces playoffs, à savoir 15/18 pour Genk et 13/18 pour l'Antwerp. Les hommes de Bölöni, les seuls à avoir fait chuter les Limbourgeois dans ces playoffs, héritaient de la première opportunité. En excellente position, Mbokani ne parvenait cependant pas à cadrer sa tête (11e). Genk débloquait la situation sur un penalty sifflé par l'arbitre Boucaut pour une main d'Arslanagic. Malinovskyi se chargeait de mettre Genk sur de bons rails (25e). Les Limbourgeois auraient pu rapidement doubler la mise. Sur un coup franc de Trossard, Ito se heurtait à Bolat. Au rebond, Heynen ne cadrait pas (32e). La seconde période s'ouvrait pas une occasion pour l'Antwerp. Vukovic devait repousser des poids une tentative de Rodriguez (46e). Genk allait ensuite mettre l'Antwerp K.O. en trois minutes. Samatta récupérait une mauvaise passe de Simao, avançait vers le rectangle et plaçait le ballon hors de portée de Bolat (54e). Servi au second poteau par Trossard, Ito marquait le troisième but (57e). L'Antwerp était tout près de relancer le suspense à la 64e minute lorsqu'une frappe de Rodrigues était repoussée sur la ligne par Uronen. En fin de match, Arslanagic arrêtait fautivement Uronen dans le rectangle. Trossard laissait à Heynen la possibilité de tirer le penalty. Le médian ajoutait son nom au marquoir (90e+2). Genk compte 50 unités, neuf de plus que le Club Bruges, attendu dimanche par La Gantoise, à trois journées de la fin du championnat. Les deux équipes s'affronteront dimanche prochain (18h), le 10 mai, dans le match au sommet de la 8e journée. Quel que soit le résultat des Brugeois dimanche, Genk héritera d'une première balle de titre. En cas de victoire au stade Jan Breydel, Genk décrochera en effet son quatrième titre de champion, après 1999, 2002 et 2011. L'Antwerp reste troisième (38 points), mais pourrait être dépassé par le Standard (36) à l'issue du Clasico à Anderlecht dimanche (14h30). (Belga)

La rencontre mettait aux prises les deux équipes avec le meilleur bilan dans ces playoffs, à savoir 15/18 pour Genk et 13/18 pour l'Antwerp. Les hommes de Bölöni, les seuls à avoir fait chuter les Limbourgeois dans ces playoffs, héritaient de la première opportunité. En excellente position, Mbokani ne parvenait cependant pas à cadrer sa tête (11e). Genk débloquait la situation sur un penalty sifflé par l'arbitre Boucaut pour une main d'Arslanagic. Malinovskyi se chargeait de mettre Genk sur de bons rails (25e). Les Limbourgeois auraient pu rapidement doubler la mise. Sur un coup franc de Trossard, Ito se heurtait à Bolat. Au rebond, Heynen ne cadrait pas (32e). La seconde période s'ouvrait pas une occasion pour l'Antwerp. Vukovic devait repousser des poids une tentative de Rodriguez (46e). Genk allait ensuite mettre l'Antwerp K.O. en trois minutes. Samatta récupérait une mauvaise passe de Simao, avançait vers le rectangle et plaçait le ballon hors de portée de Bolat (54e). Servi au second poteau par Trossard, Ito marquait le troisième but (57e). L'Antwerp était tout près de relancer le suspense à la 64e minute lorsqu'une frappe de Rodrigues était repoussée sur la ligne par Uronen. En fin de match, Arslanagic arrêtait fautivement Uronen dans le rectangle. Trossard laissait à Heynen la possibilité de tirer le penalty. Le médian ajoutait son nom au marquoir (90e+2). Genk compte 50 unités, neuf de plus que le Club Bruges, attendu dimanche par La Gantoise, à trois journées de la fin du championnat. Les deux équipes s'affronteront dimanche prochain (18h), le 10 mai, dans le match au sommet de la 8e journée. Quel que soit le résultat des Brugeois dimanche, Genk héritera d'une première balle de titre. En cas de victoire au stade Jan Breydel, Genk décrochera en effet son quatrième titre de champion, après 1999, 2002 et 2011. L'Antwerp reste troisième (38 points), mais pourrait être dépassé par le Standard (36) à l'issue du Clasico à Anderlecht dimanche (14h30). (Belga)