1. Hans Vanaken (Club Bruges) : il a pris l'initiative dès la première minute et n'a plus cessé. Omniprésent, il a marqué, délivré un assist et même défendu avec succès. Une fameuse performance, pendant 90 minutes.

2. Sven Kums (Anderlecht) : le citoyen de Dilbeek a conduit son équipe en PO1. Deux beaux buts, un sur coup franc et l'autre par un tir bien placé après un dribble.

3. Jean Butez (Mouscron) : une fois de plus le sauveur de son équipe en première mi-temps, quand un Trudonnaire s'est présenté seul à quatre reprises, et en seconde période, quand Mouscron a été réduit à neuf.

4. Dylan Bronn (Gand) : dans les moments cruciaux, il a été un facteur décisif, par son calme et sa vista dans la relance. Il sera difficile de le conserver l'été.

5. Renaud Emond (Standard) : il a conduit son équipe en PO1 par deux buts opportunistes, portant son total à douze en championnat.

6. Ryota Morioka (Charleroi) : le meneur japonais retrouve le plaisir de jouer, dans un rôle libre, qui lui permet de choisir ses trajectoires.

7. Joakim Maehle (Genk) : dans un match sans hauts faits, l'arrière droit danois a été décisif d'un beau but sur un tir à distance.

8. Yari Verschaeren (Anderlecht) : cette fois, il a davantage opéré du flanc mais son jeu en un temps et ses contrôles parfaits du ballon ont souvent suscité le danger.

9. Vadis Odjidja (Gand) : il a fait tourner le moteur, sans ménager ses efforts, toujours démarqué, mais il s'est énervé devant les nombreuses occasions ratées. Il sera indispensable à Gand pour arracher le dernier billet pour les PO1.

10. Marco Ilaimaharitra (Charleroi) : un bon footballeur, auquel l'Antwerp a accordé trop de liberté et qui en a profité pour lancer les attaques des Carolos.