1. Felipe Avenatti (Courtrai) : en fin de match contre le Cercle, il a délivré deux passes des flancs, qui ont amené deux buts de la tête et ainsi provoqué un revirement. Il constitue un formidable atout pour Courtrai, par ses buts et parce qu'il est constamment démarqué.

2. Sébastien Dewaest (Genk) : hué par les supporters de Charleroi, son ancien club, il a neutralisé Osimhen, auquel il a livré de féroces duels. Il est devenu incontournable dans la défense genkoise.

3. Selim Amallah (Mouscron) : son assist magistral, précédé un beau dribble, suffit à lui valoir une place dans ce top dix. Sa lecture du jeu constitue un atout important pour Mouscron.

4. Birger Verstraete (Gand) : entré au jeu, il a joué un rôle crucial pour les Buffalos par sa vista et son engagement, à la grande satisfaction de son entraîneur. Il mérite davantage de temps de jeu.

5. Thomas Didillon (Anderlecht) : le seul Mauve à son niveau. A 0-0, il a notamment effectué un arrêt crucial face à Saroka. Il a été très sûr sur les hauts ballons.

6. Razvan Marin (Standard) : il a retrouvé le chemin des filets à Sclessin, à nouveau, sur un long tir bien ajusté. Le médian roumain est de plus en plus déterminant pour son équipe.

7. Louis Verstraete (Waasland-Beveren) : le légionnaire gantois évolue à un niveau élevé depuis des semaines. Il a encore dominé l'entrejeu contre Ostende. Son club va-t-il le rappeler ?

8. Nicolas Penneteau (Charleroi) : les Zèbres ont laissé plus d'espaces que d'habitude mais leur chevronné gardien français a été très fiable.

9. Vadis Odjidja (Gand) : il appelle le ballon en toutes circonstances. Il est clairement la plaque tournante de l'équipe, il est toujours démarqué tout en aidant ses coéquipiers grâce à son abattage.

10. William Dutoit (Ostende) : si ce KVO - Waasland-Beveren s'est achevé sur un nul 1-1 malgré 35 occasions de but, c'est notamment grâce au niveau des gardiens. Dutoit a gagné un point pour Ostende.