1. Hamdi Harbaoui (Zulte Waregem) : cinq buts en cinq matches. Il n'a pas perdu son sens du but. Sans l'ancien Anderlechtois, Zulte ne serait pas encore sauvé, selon Francky Dury.

2. Mehdi Carcela (Standard): à chaque touche de balle, il a semé la panique dans la défense Carolo. Il est un des rares joueurs de notre championnat capable de plier un match à lui seul.

3. Hans Vanaken (Club Bruges) : il dirige l'entrejeu et est le meilleur footballeur du Club depuis des semaines. En 2018, il en est à cinq buts et un assist, en championnat.

4. Brecht Dejaegere (Gand) : pendant tout le match, il a pris les siens en mains et a compensé en défense ce que les éléments plus offensifs ont négligé de faire, manquant d'engagement en perte de balle.

5. Alejandro Pozuelo (Genk) : après des mois de prestations moindres, il regagne en régularité. Il améliore ses statistiques match après match.

6. Amary Baby (Charleroi) : il retrouve progressivement sa meilleure forme. Du flanc gauche, il apporte du power aux Carolos.

7. Mats Rits (KV Malines) : il a encore montré pourquoi on l'avait considéré comme un grand talent belge. Il s'infiltre bien dans les brèches. Dommage qu'en deuxième mi-temps, le capitaine ait dû reculer d'un cran.

8. Moustapha Sall (Antwerp) : dans un match marqué par les duels, le défenseur central a excellé par sa puissance exceptionnelle dans les duels aériens.

9. Taiwo Awoniyi (Mouscron) : son énergie, sa vitesse et sa puissance ont rendu la vie dure à la défense de Beveren. Le mercenaire de vingt ans de Liverpool a en sus délivré un assist au terme d'un brillant rush.

10. Samuel Asamoah (STVV) : le médian ghanéen (ex-Eupen et ex-OHL) s'est mué contre Anderlecht en plaque tournante polyvalente grâce à son grand rayon d'action et à son bon jeu de pieds.

1. Hamdi Harbaoui (Zulte Waregem) : cinq buts en cinq matches. Il n'a pas perdu son sens du but. Sans l'ancien Anderlechtois, Zulte ne serait pas encore sauvé, selon Francky Dury.2. Mehdi Carcela (Standard): à chaque touche de balle, il a semé la panique dans la défense Carolo. Il est un des rares joueurs de notre championnat capable de plier un match à lui seul. 3. Hans Vanaken (Club Bruges) : il dirige l'entrejeu et est le meilleur footballeur du Club depuis des semaines. En 2018, il en est à cinq buts et un assist, en championnat. 4. Brecht Dejaegere (Gand) : pendant tout le match, il a pris les siens en mains et a compensé en défense ce que les éléments plus offensifs ont négligé de faire, manquant d'engagement en perte de balle. 5. Alejandro Pozuelo (Genk) : après des mois de prestations moindres, il regagne en régularité. Il améliore ses statistiques match après match. 6. Amary Baby (Charleroi) : il retrouve progressivement sa meilleure forme. Du flanc gauche, il apporte du power aux Carolos. 7. Mats Rits (KV Malines) : il a encore montré pourquoi on l'avait considéré comme un grand talent belge. Il s'infiltre bien dans les brèches. Dommage qu'en deuxième mi-temps, le capitaine ait dû reculer d'un cran. 8. Moustapha Sall (Antwerp) : dans un match marqué par les duels, le défenseur central a excellé par sa puissance exceptionnelle dans les duels aériens. 9. Taiwo Awoniyi (Mouscron) : son énergie, sa vitesse et sa puissance ont rendu la vie dure à la défense de Beveren. Le mercenaire de vingt ans de Liverpool a en sus délivré un assist au terme d'un brillant rush. 10. Samuel Asamoah (STVV) : le médian ghanéen (ex-Eupen et ex-OHL) s'est mué contre Anderlecht en plaque tournante polyvalente grâce à son grand rayon d'action et à son bon jeu de pieds.