1. Lior Refaelov (Antwerp) : deux buts sur la pelouse du Jan Breydel, qu'il connaît si bien. Il a illustré la différence de classe entre l'Antwerp et le Cercle Bruges. Il est la plaque tournante d'une équipe remaniée. Il a de la vista, travaille et n'a rien perdu de sa touche de balle.

2. Guillermo Ochoa (Standard) : il a sorti trois grands arrêts en première mi-temps et c'est à cause de lui que le score de ce match de grande qualité n'a pas été spectaculaire.

3. Daichi Kamada (STVV) : il a inscrit son dixième but de la saison, en dribblant Ochoa, le gardien du Standard, comme s'il voulait mettre en exergue son surplus de talent.

4. Nicolas Penneteau (Charleroi) : il a joué un match quasi parfait, évitant qu'Anderlecht n'augmente le score et permettant du même coup à son équipe d'arracher un point en fin de partie.

5. Dylan Bronn (Gand) : Il a bien réagi à sa mise à l'écart provisoire. Il prouve qu'il est meilleur au coeur de la défense, où il peut exploiter sa puissance, son jeu de tête, sa vitesse et son passing. Il a marqué et a préservé ses filets.

6. Alessio Castro Montes (Eupen) : le médian a bien tiré son plan à l'arrière-droit, où il dépannait, car Tsjakvetadze ne l'a pas souvent contrarié, pas plus que Limbombe à son entrée au jeu.

7. Louis Verstraete (Waasland-Beveren) : le flegmatique Gantois a fait profiter l'entrejeu de Beveren de ses infiltrations et de sa force dans les duels.

8. Frank Boya (Mouscron) : la seule éclaricie d'un mauvais match. A lui tout seul, il a neutralisé les attaquants de Zulte Waregem.

9. Fernando Canesin (Ostende) : d'un éclair, le Brésilien a plié le choc du bas de classement et offert à Ostende trois points précieux.

10. Sambi Lokonga (Anderlecht) : avec Amusu, le meilleur Bruxellois sur le terrain. Les jeunes démontrent une fois de plus qu'ils sont le moteur de cet Anderlecht.