1. Timo-Sven Susic (KRC Genk) : titularisé pour la première fois contre Anderlecht, il s'est fait remarquer d'emblée. Numéro dix, il a apporté des mouvements et beaucoup de profondeur, y compris sans ballon. Il a également eu quelques occasions mais au bout d'une heure, il était épuisé.
  2. Mahmoud Trezeguet (Mouscron) : il a montré pourquoi Anderlecht l'avait fait venir en Belgique. Le meneur égyptien a été insaisissable, par moments, et a inscrit un beau but, important.
  3. Soualiho Meïté (Zulte Waregem) : il a encore étalé ses grandes qualités: impitoyables dans les duels, il a un grand rayon d'action, il joue intelligemment. Avec Lerager, il est le moteur de ce Zulte Waregem.
  4. Jacob Rinne (AA Gand) : il a longtemps maintenu son équipe dans le match, compensant ainsi l'inefficacité de sa ligne offensive.
  5. Jakub Brabec (KRC Genk) : il a fêté avec verve ses débuts pour Genk. Attentif, calme mais présent. Il apporte plus de bagage footballistique à la défense.
  6. Anthony Limbombe (Club Bruges) : il lui a fallu le temps de s'habituer et le temps que Bruges trouve une doublure à Refaelov mais Limbombe peut le devenir. Après la mi-temps, il a un moment changé de flanc mais il est plus redoutable de la droite.
  7. Adrien Trebel (Standard) : le vrai patron du Standard, sous les ordres de Jankovic aussi. Avec Dossevi, il apporte un plus technique et un petit plus aux Rouches.
  8. Nicolae Stanciu (Anderlecht) : il a encore étalé sa classe contre Genk, sans encore avoir réussi à marquer. Son meilleur tir a atterri sur la latte.
  9. Yohan Boli (STVV) : il a loupé une occasion franche en première mi-temps mais ensuite, avec deux buts en deux minutes, il a retourné le match en faveur des Trudonnaoires. après moult blessures, il a enfin émergé.
  10. Killian Overmeire (Lokeren) : le skipper était le seul joueur de Lokeren à atteindre son niveau. Infatigable, fort dans les duels et pur dans le passing, il est le last man standing d'une équipe qui dérape dangereusement.