1. Soualiho Meité (Zulte Waregem) : une fois de plus, il a atteint un niveau supérieur aux autres. Par moments, il émerge de la tête et des épaules.
  2. 2. Benoit Poulain (Club Bruges): le défenseur français a neutralisé Teodorczyk. Une superbe prestation. Défensivement, il n'a pas commis la moindre erreur.
  3. Kalifa Coulibaly (AA Gand) : le sauveur des Buffalos, deux fois en l'espace d'une semaine : jeudi en Europa League et dimanche contre Ostende. Chaque fois d'un superbe volley.
  4. Diawandou Diagne (Eupen) : depuis que Jordi Condom l'aligne au milieu défensif, sa technique et son calme émergent mieux. En outre, par son brillant jeu de position, il étouffe souvent d'emblée les attaques adverses.
  5. Fernando Canesin (KV Ostende) : sa vivacité et sa motivation ont été un tourment pour la défense gantoise, surtout en première mi-temps. Ensuite, il a eu moins de contacts avec le ballon, tout en continuant à travailler d'arrache-pied.
  6. Ishak Belfodil (Standard) : il y a une nette différence entre le Standard avec lui et le Standard sans lui.
  7. Andy Najar (Anderlecht) : il est à peine de retour d'une longue revalidation mais ça ne s'est pas remarqué. Le meilleur Anderlechtois du choc contre le Club.
  8. Clinton Mata (Charleroi) : Onyekuru peut être un des meilleurs extérieurs de notre championnat mais contre Charleroi, il n'a été menaçant que quand il a changé de côté car contre Mata, il n'a pas réussi à passer.
  9. Sacha Kotysch (STVV) : le patron absolu du trio défensif limbourgeois. Il a arrêté toutes les attaques de Courtrai.
  10. Landry Dimata (KV Ostende) : il n'a encore que 19 ans mais il porte déjà le poids de l'attaque ostendaise, écartant de l'équipe des avants chevronnés comme Cyriac et Akpala. Costaud, doté d'une technique soignée, il ne perd jamais sa lecture du jeu. Il ne lui a manqué qu'un but.