1. Wilfred Ndidi (KRC Genk) : infatigable brise-glace dans l'entrejeu, il a parfaitement coupé les trajectoires des Brugeois, usant du pied et de la jambe quand il le fallait.
  2. Jean-Thierry Lazare (Eupen) : alors que dans son dos Garcia contrôlait la situation, Lazare a animé le match par ses dribbles et sa vista. Il a offert l'égalisation à Sylla et a marqué lui-même au terme d'un magistral solo.
  3. Yannick Thoelen (AA Gand) : il a bien réagi aux rares tentatives de Waasland-Beveren. Il a été autoritaire et souple. Il dégage nettement plus d'assurance que Rinne, son concurrent dans le but.
  4. Mamadou Sylla (Eupen) : parfois perdu en première mi-temps, il s'est largement rattrapé ensuite en inscrivant deux buts. Un en killer empreint de sang-froid, l'autre à distance, un tir qui n'a laissé aucune chance au gardien Dutoit.
  5. Benoît Poulain (Club Bruges) : la version améliorée du défenseur central arrivé à Bruges en janvier. Il relance bien, dégage rarement dans la tribune et dominé les airs.
  6. Idir Ouali (KV Courtrai) : rapide, empreint de sang-froid devant le but, il s'est montré contre Charleroi. Il est déjà en forme olympique depuis quelques semaines. L'extérieur offensif ne néglige pas ses tâches défensives.
  7. Alejandro Pozuelo (KRC Genk) : la plaque tournante de l'entrejeu de Genk. Il perd peu de ballons, il a une bonne vista et forme un brillant duo avec Thomas Buffel, qui se meut intelligemment entre les lignes.
  8. Antonio Milic (KV Ostende) : il a formé avec Rozehnal un duo défensif impitoyable contre Anderlecht. Il a quasiment gagné tous ses duels.
  9. Mijat Maric (Lokeren) : après sa blessure, il retrouve progressivement son meilleur niveau. Il a un bon jeu de position et est un leader au sein de la défense.
  10. Lasse Nielsen (AA Gand) : il a surmonté son passage à vide. Il est fort dans les duels et conserve toujours sa lecture du jeu.