1. Siebe Schrijvers (Waasland-Beveren) : sa vitesse, ses dribbles et sa souplesse ont suscité le chaos entre les lignes anderlechtoises et ont notamment provoqué l'exclusion de Badji. Il a ajouté un lustre supplémentaire à sa prestation en délivrant deux assists.
  2. Stef Peeters (STVV) : en plus de son intelligence de jeu, il a un fabuleux pied gauche. Chaque coup franc botté par ses soins est synonyme de danger. Il a délivré un assist et marqué.
  3. Franck Berrier (KV Ostende) : le Français a retrouvé la forme de ses meilleurs temps à Zulte Waregem. D'une récupération du ballon, il a été à la base du premier but et il a inscrit le 2-0 via le dos de Milic, trompant Gillet. Enfin, du point de penalty, il a marqué le 3-0.
  4. Leon Bailey (KRC Genk) : il mérite sa place dans cette liste rien que pour le magistral crochet avec lequel il a offert le 1-0 à Pozuelo contre Westerlo. Il a ainsi fait oublier sa moins bonne première mi-temps. Il a aussi délivré l'assist sur le 2-0.
  5. Yannick Thoelen (AA Gand) : Vanhaezebrouck lui a encore accordé sa confiance dans le but, après sa prestation encourageante contre le Standard. Cette fois, en première mi-temps, il a longtemps conservé son équipe dans le match. La tâche de Rinne ne s'annonce pas aisée.
  6. Fernando Canesin (KV Ostende) : il a regagné les grâces d' Yves Vanderhaeghe et n'a pas manqué de l'en remercier. Il a constamment conservé sa vista, il a travaillé d'arrache-pied et a été redoutable à la transition.
  7. Alejandro Pozuelo (KRC Genk) : il a montré contre Westerlo comment on peut plier un match par sa classe. Il a encore étalé sa technique de frappe sur le but initial et par son avant-dernière passe sur le 2-0.
  8. Mehdi Terki (Lokeren) : il a été posté en décrochage, un rôle inhabituel, par Vidarsson, l'entraîneur intérimaire, et s'est acquitté méritoirement de sa tâche. Il a bien placé la pression en perte de balle, il a bien conservé le ballon et a joliment marqué de l'extérieur du pied.
  9. Mahmout Trezeguet (Mouscron) : Glen De Boeck l'alignait pour la premières fois en pointe mais ça ne l'a pas empêché de poser moult problèmes à la défense courtraisienne, par sa vitesse.
  10. Sotiris Ninis (Charleroi) : après un long passage à vide, le Grec a retrouvé son niveau. Il a été impliqué dans toutes les actions dangereuses des Carolos et il a couronné sa prestation d'un assist et d'un but.