Il restait à Steven Defour dix moins de contrat à Turf Moor, mais les deux parties se sont mises d'accord pour anticiper la fin de leur collaboration pour des "raisons familiales", a indiqué Burnley dans son communiqué. "Ses qualités et son rôle clé lors de la première partie de saison 2017/2018, lorsqu'il a posé les fondations d'une septième place en Premier League et d'une qualification pour l'Europe", ont été louées par son club. Steven Defour formé à Malines avait transité par Genk (2004-2006) où il s'était révélé passant ensuite au Standard (2006-2011). Une première expérience à l'étranger l'avait conduit à Porto de 2011 à 2014 avant un retour en Belgique, mais à Anderlecht (2014-2016). Il était à Burnley depuis 2016. Il compte 52 capes en équipe nationale (pour 84 sélections). Steven Defour n'a pas été épargné par les blessures surtout ces derniers mois, mais il s'est dit honoré d'avoir pu jouer pour Burnley qui restera toujours un club particulier pour lui. "J'aurais voulu pouvoir donner plus au club, aux supporters qui ont été fantastiques dès le premier jour", a-t-il confié sur le site de son désormais ancien club. "Cela a été vraiment difficile durant ces 18 derniers mois", a ajouté encore Steven Defour blessé au mollet notamment. "Malheureusement, j'ai eu de grosses blessures et j'ai essayé de revenir. Cela n'a pas marché comme je l'aurais voulu. Il y a beaucoup de frustrations aussi et je voulais vraiment rendre aux supporters tout leur soutien. Mais les choses ne vont pas toujours comme l'on veut et je pense que partir est la meilleure solution pour tout le monde. Et pour moi, c'est une bonne chose de revenir en Belgique." (Belga)