"Des agents cherchent pour moi un employeur et j'ai déjà reçu quelques offres, pour le moment on attend", a expliqué Wilmots. "En Belgique, ça va se rassembler autour d'un seul club pour lequel j'ai joué et qui est le Standard de Liège. C'est mon club de c?ur qui m'a apporté énormément de choses et m'a toujours soutenu. Même en 1994 après mon arrêt avec l'équipe nationale, le public a été formidable avec moi. On s'est toujours bien entendu, c'est un club intéressant", a poursuivi l'ancien attaquant, qui a joué à Sclessin de 1991 à 1996. "Je reviendrais alors dans un club qui m'a beaucoup apporté dans ma carrière de joueur et duquel j'ai toujours été supporter", a-t-il ajouté. "Aujourd'hui, il y a quelqu'un qui est en place (Michel Preud'homme, ndlr), on ne peut jamais dire j'ai envie d'aller là ou là, ça dépend des circonstances. Il y a des contrats qui doivent être respectés. Il faut que tout s'aligne pour le club et pour l'entraîneur." Wilmots sort d'une aventure de quelques mois à la tête de la sélection iranienne. "J'ai arrêté avec la sélection iranienne le 15 novembre dernier. J'ai déposé plainte à la FIFA et nous sommes maintenant en procès. J'attends le verdict", a expliqué l'ancien sélectionneur des Diables. (Belga)

"Des agents cherchent pour moi un employeur et j'ai déjà reçu quelques offres, pour le moment on attend", a expliqué Wilmots. "En Belgique, ça va se rassembler autour d'un seul club pour lequel j'ai joué et qui est le Standard de Liège. C'est mon club de c?ur qui m'a apporté énormément de choses et m'a toujours soutenu. Même en 1994 après mon arrêt avec l'équipe nationale, le public a été formidable avec moi. On s'est toujours bien entendu, c'est un club intéressant", a poursuivi l'ancien attaquant, qui a joué à Sclessin de 1991 à 1996. "Je reviendrais alors dans un club qui m'a beaucoup apporté dans ma carrière de joueur et duquel j'ai toujours été supporter", a-t-il ajouté. "Aujourd'hui, il y a quelqu'un qui est en place (Michel Preud'homme, ndlr), on ne peut jamais dire j'ai envie d'aller là ou là, ça dépend des circonstances. Il y a des contrats qui doivent être respectés. Il faut que tout s'aligne pour le club et pour l'entraîneur." Wilmots sort d'une aventure de quelques mois à la tête de la sélection iranienne. "J'ai arrêté avec la sélection iranienne le 15 novembre dernier. J'ai déposé plainte à la FIFA et nous sommes maintenant en procès. J'attends le verdict", a expliqué l'ancien sélectionneur des Diables. (Belga)