Marc Brys était arrivé la saison dernière à Saint-Trond en provenance du Beerschot en division 1B. L'Anversois était resté sur un bon exercice luttant jusqu'à la dernière journée pour une place en playoffs 1 ce qui a permis à Marc Brys d'être nominé pour le Trophée Raymond Goethals (décerné à Philippe Clément), a rappelé Saint-Trond dans un communiqué. Il fut aussi 4e au referendum de l'entraîneur de l'année. La défaite des Canaris contre Charleroi (1-3) dimanche a coûté sa place à Marc Brys et à son staff. Les dirigeants limbourgeois veulent se donner une chance de jouer à un plus haut niveau. Des échos avaient déjà fait plusieurs fois état de ses relations difficiles avec les propriétaires japonais du club. L'entraîneur des Espoirs, Nicky Hayen va assurer l'interim et prendra le groupe à l'entraînement mardi. La prochaine rencontre de Saint-Trond est prévue samedi chez les champions de Belgique de Genk. Marc Brys, 57 ans, a déjà une longue carrière derrière le dos. Il entraînait le Beerschot avant son arrivée à St-Trond, menant les Anversois en finale de la Proximus League pour la montée en D1A, perdue contre le Cercle Bruges. Brys revenait ainsi en première division après ses passages au Germinal Beerschot déjà (2003-2005 et 2006-2007), à l'Excelsior Mouscron (2007) et au FC Malines (2010-2012). Avant son retour au Kiel en 2016, il avait tenté une expérience en Arabie Saoudite, à Al Faisaly et à Al-Raed . (Belga)