"En Espagne, les gardiens n'ont le choix qu'entre trois numéros: le 1, le 13 et le 25", explique Ruben lors de sa présentation officielle vendredi à Neerpede. "En Belgique, on peut choisir son numéro, mais le numéro 1 était libre et je l'ai pris". A Anderlecht, Ruben entrera en concurrence avec Frank Boeckx. "Je n'ai pas encore pu m'entraîner avec lui, mais je l'ai vu jouer mercredi à Westerlo. C'est un bon gardien, sérieux et solide. Je vais travailler pour pouvoir jouer", dit le portier espagnol de 32 ans, qui n'était pas titulaire à La Corogne. Au Depor, Ruben était en effet barré par l'international polonais Przemyslaw Tyton et l'Argentin German Lux. Il n'a joué que quatre matches de Coupe. "On avait convenu en début de saison que je jouerais les matches de Coupe. Une fois que nous avons été éliminés, c'est devenu plus difficile. Je pense être au même niveau que les deux autres gardiens, mais on ne change pas une équipe qui tourne bien. Je n'ai donc pas hésité quand j'ai reçu l'offre d'Anderlecht. C'est un club avec une riche histoire, qui joue le titre et est encore en Europa League". Ruben a été formé au FC Barcelone, où il n'a finalement défendu les buts de l'équipe première qu'à trois reprises. "J'ai tout appris durant mes dix ans au Barça", raconte Ruben. "Si je suis fort dans le jeu au pied, c'est grâce à mon passage à Barcelone". Après son départ du Barça, Ruben a évolué au Racing Ferrol (2007-2008), à Cartagène (2008-2010), à Malaga (2010-2012), au Rayo Vallecano (2012-2014), à Almeria (2014-2015) et à Levante (2015-2016), avant de rejoindre l'été dernier à La Corogne. (Belga)

"En Espagne, les gardiens n'ont le choix qu'entre trois numéros: le 1, le 13 et le 25", explique Ruben lors de sa présentation officielle vendredi à Neerpede. "En Belgique, on peut choisir son numéro, mais le numéro 1 était libre et je l'ai pris". A Anderlecht, Ruben entrera en concurrence avec Frank Boeckx. "Je n'ai pas encore pu m'entraîner avec lui, mais je l'ai vu jouer mercredi à Westerlo. C'est un bon gardien, sérieux et solide. Je vais travailler pour pouvoir jouer", dit le portier espagnol de 32 ans, qui n'était pas titulaire à La Corogne. Au Depor, Ruben était en effet barré par l'international polonais Przemyslaw Tyton et l'Argentin German Lux. Il n'a joué que quatre matches de Coupe. "On avait convenu en début de saison que je jouerais les matches de Coupe. Une fois que nous avons été éliminés, c'est devenu plus difficile. Je pense être au même niveau que les deux autres gardiens, mais on ne change pas une équipe qui tourne bien. Je n'ai donc pas hésité quand j'ai reçu l'offre d'Anderlecht. C'est un club avec une riche histoire, qui joue le titre et est encore en Europa League". Ruben a été formé au FC Barcelone, où il n'a finalement défendu les buts de l'équipe première qu'à trois reprises. "J'ai tout appris durant mes dix ans au Barça", raconte Ruben. "Si je suis fort dans le jeu au pied, c'est grâce à mon passage à Barcelone". Après son départ du Barça, Ruben a évolué au Racing Ferrol (2007-2008), à Cartagène (2008-2010), à Malaga (2010-2012), au Rayo Vallecano (2012-2014), à Almeria (2014-2015) et à Levante (2015-2016), avant de rejoindre l'été dernier à La Corogne. (Belga)