"C'était mon dernier match, et ce n'est sans doute une surprise pour personne", a-t-il en effet déclaré en conférence de presse, après avoir fait ses adieux à tous les joueurs, visiblement très attristés. Demain ou un autre jour, on va plus que probablement voir Michel Preud'Homme entrer par la porte d'où le Portugais sera sorti avec toutes ses affaires, et un bilan exceptionnel. Il ne l'a d'ailleurs pas caché, il "espérait rester plus longtemps". "Parce que j'aime ce club", a-t-il enchaîné. "Mais il fallait prendre une décision, et je l'ai prise. Je ne vais donc malheureusement pas continuer. C'est ma décision et la direction la connaît. Le contrat a été rompu". Enfin Sa Pinto a évoqué son travail, son oeuvre. "Le Standard est un club difficile", a-t-il dit. "Je peux donc me montrer fier de ce que j'y ai réalisé. J'ai bâti une équipe gagnante, tout en instaurant une ambiance familiale qui était loin de régner dans le vestiaire à mon arrivée. J'ai dû changer pas mal de choses, ce qui n'était guère aisé. Mais bon maintenant tout le monde est content, à commencer par les supporters qui à un moment étaient très fâchés...", a conclu Sa Pinto. (Belga)

"C'était mon dernier match, et ce n'est sans doute une surprise pour personne", a-t-il en effet déclaré en conférence de presse, après avoir fait ses adieux à tous les joueurs, visiblement très attristés. Demain ou un autre jour, on va plus que probablement voir Michel Preud'Homme entrer par la porte d'où le Portugais sera sorti avec toutes ses affaires, et un bilan exceptionnel. Il ne l'a d'ailleurs pas caché, il "espérait rester plus longtemps". "Parce que j'aime ce club", a-t-il enchaîné. "Mais il fallait prendre une décision, et je l'ai prise. Je ne vais donc malheureusement pas continuer. C'est ma décision et la direction la connaît. Le contrat a été rompu". Enfin Sa Pinto a évoqué son travail, son oeuvre. "Le Standard est un club difficile", a-t-il dit. "Je peux donc me montrer fier de ce que j'y ai réalisé. J'ai bâti une équipe gagnante, tout en instaurant une ambiance familiale qui était loin de régner dans le vestiaire à mon arrivée. J'ai dû changer pas mal de choses, ce qui n'était guère aisé. Mais bon maintenant tout le monde est content, à commencer par les supporters qui à un moment étaient très fâchés...", a conclu Sa Pinto. (Belga)