Comme prévu, la rotation était de mise au Standard. Yannick Ferrera a aligné un troisième gardien différent: Yohann Thuram, qui n'avait plus joué depuis le 17 octobre. Le Français se souviendra longtemps de cette 55e sélection puisqu'il s'est incliné dès la 7e sur un coup franc de Hubert (1-0). Sur la phase suivante Thuram a eu plus de chance en voyant revenir sur lui un ballon qu'il avait mal dégagé (8e). Combinant bien, les Mouscronnois ont continué à harceler la défense liégeoise, toute heureuse de voir Tristan Dingomé (11e) et Elimane Coulibaly (21e) manquer de nouvelles opportunités (10e). Si Thuram était fébrile, ses défenseurs ont fait preuve de passivité, ce dont Dimitri Mohamed n'a pas profité (40e). A la mi-temps, Glen De Boeck a tenté de soigner le manque de réalisme de son attaque en remplaçant Coulabily par Marko Scepovic. Cette tactique a rapidement donné satisfaction (56e) puisque l'attaquant serbe a bien ajusté son viseur (2-0). Alors que jusque-là, Ivan Santini et Ryan Mmaee n'avaient pas reçu de bons ballons, Ferrera a lancé un troisième attaquant (46e). La montée au jeu de Jean-Luc Dompé n'a pas résolu le manque d'automatismes de l'équipe. Et l'exclusion pour deux cartes jaunes de Collins Fai (60e) n'a certainement pas arrangé les choses. Jouant sans pression, Mouscron a hérité de plusieurs occasions d'inscrire un troisième but. Alors qu'il fonctionnait bien dans le triangle formé avec Filip Markovic et Hubert, Mohamed aurait pu alourdir la marque à deux reprises (47e, 58e) avant que son équipier et ex-Standardman Mustapha Oussalah ne se fasse exclure (76e). Cette imprécision de l'attaquant français n'a toutefois pas eu de conséquence face à un Standard, qui a souvent eu recours à la faute. (Belga)

Comme prévu, la rotation était de mise au Standard. Yannick Ferrera a aligné un troisième gardien différent: Yohann Thuram, qui n'avait plus joué depuis le 17 octobre. Le Français se souviendra longtemps de cette 55e sélection puisqu'il s'est incliné dès la 7e sur un coup franc de Hubert (1-0). Sur la phase suivante Thuram a eu plus de chance en voyant revenir sur lui un ballon qu'il avait mal dégagé (8e). Combinant bien, les Mouscronnois ont continué à harceler la défense liégeoise, toute heureuse de voir Tristan Dingomé (11e) et Elimane Coulibaly (21e) manquer de nouvelles opportunités (10e). Si Thuram était fébrile, ses défenseurs ont fait preuve de passivité, ce dont Dimitri Mohamed n'a pas profité (40e). A la mi-temps, Glen De Boeck a tenté de soigner le manque de réalisme de son attaque en remplaçant Coulabily par Marko Scepovic. Cette tactique a rapidement donné satisfaction (56e) puisque l'attaquant serbe a bien ajusté son viseur (2-0). Alors que jusque-là, Ivan Santini et Ryan Mmaee n'avaient pas reçu de bons ballons, Ferrera a lancé un troisième attaquant (46e). La montée au jeu de Jean-Luc Dompé n'a pas résolu le manque d'automatismes de l'équipe. Et l'exclusion pour deux cartes jaunes de Collins Fai (60e) n'a certainement pas arrangé les choses. Jouant sans pression, Mouscron a hérité de plusieurs occasions d'inscrire un troisième but. Alors qu'il fonctionnait bien dans le triangle formé avec Filip Markovic et Hubert, Mohamed aurait pu alourdir la marque à deux reprises (47e, 58e) avant que son équipier et ex-Standardman Mustapha Oussalah ne se fasse exclure (76e). Cette imprécision de l'attaquant français n'a toutefois pas eu de conséquence face à un Standard, qui a souvent eu recours à la faute. (Belga)