Suspendu et renvoyé en tribune pour le match de play-offs 1 face aux Côtiers (1-1), le 1er avril dernier, Felice Mazzu était soupçonné d'avoir communiqué, par l'entremise de son scoot Miro Linari, à côté de lui en tribunes muni probablement d'oreillettes, avec son staff technique durant la rencontre. Une scène notée dans le rapport du délégué de match présent lors de cette rencontre obligeait, suivant les statuts, la commission des Litiges de l'Union belge à ouvrir un dossier. Le procureur Chris Vandenbossche a cependant décidé de ne pas poursuivre Mazzu. Charleroi avait insisté sur le manque de preuves et a visiblement convaincu la commission des Litiges. Le coach des Zèbres pourra donc prendre place sur le banc samedi prochain (22 avril) lors de la réception de Zulte-Waregem (18h00) pour le compte de la 4e journée des play-offs 1. (Belga)

Suspendu et renvoyé en tribune pour le match de play-offs 1 face aux Côtiers (1-1), le 1er avril dernier, Felice Mazzu était soupçonné d'avoir communiqué, par l'entremise de son scoot Miro Linari, à côté de lui en tribunes muni probablement d'oreillettes, avec son staff technique durant la rencontre. Une scène notée dans le rapport du délégué de match présent lors de cette rencontre obligeait, suivant les statuts, la commission des Litiges de l'Union belge à ouvrir un dossier. Le procureur Chris Vandenbossche a cependant décidé de ne pas poursuivre Mazzu. Charleroi avait insisté sur le manque de preuves et a visiblement convaincu la commission des Litiges. Le coach des Zèbres pourra donc prendre place sur le banc samedi prochain (22 avril) lors de la réception de Zulte-Waregem (18h00) pour le compte de la 4e journée des play-offs 1. (Belga)