Eliminé en Coupe par l'Antwerp et tenu en échec par

Mouscron-Péruwelz, Ostende a prouvé que son petit conte de fée n'a pas pris fin.

Chez les Côtiers, Joseph Akpala, Kévin Vandendriessche et Canesin ont

laissé leur place à Andle Jali, Knowledge Musona et Michiel

Jonckheere. La mission de ce trio consistait à faire trembler un entrejeu

adverse renforcé avec Evariste Ngolok et Besart Abdurahimi.

Ostende a tiré le premier avec Franck Berrier (4e). Le Français

était motivé puisqu'il a immédiatement obligé Denis Odoi à recourir à

la faute pour le stopper (5e). Jonckheere a aussi tenté sa chance

mais sa reprise de volée a atterri dans les bras de Davino Verhulst

(6e).

Après une tentative de Koen Persoons, Ostende a repris sa

progression. Grâce à deux mouvements (17e, 20e), Berrier a arraché les

applaudissements de ses supporters, qui ont également apprécié une

montée de Jordan Lukaku (22e). A partir de ce moment, le rythme a baissé

et Lokeren en a profité pour grandir.

Malgré la bonne volonté

d'Eugene Ansah, dont l'envoi est passé bien loin (27e), de Persoons (28e)

contré par Brecht Capon et Abdurahimi battu dans son duel avec

Lukaku (30e),les véritables occasions se sont fait attendre. Jusqu'à la

mi-temps, les gardiens n'ont pas été inquiétés même si le gardien

ostendais, Didier Ovono, s'est payé une petite frayeur quand un

dégagement de son défenseur Antonio Milic a rebondi sur un autre de ses

équipiers avant de passer juste à côté (40e).

La seconde période a débuté par un coup de patte victorieux de

Cyriac (46e), qui a inscrit son 7e but de la saison (1-0). La tâche de

Lokeren était devenue quasiment impossible surtout après qu'Ansah ait

raté une unique opportunité d'égaliser (59e).

Monté au jeu à la 90e, Canesin a donné plus de panache au succès

ostendais (2-0).

Eliminé en Coupe par l'Antwerp et tenu en échec par Mouscron-Péruwelz, Ostende a prouvé que son petit conte de fée n'a pas pris fin.Chez les Côtiers, Joseph Akpala, Kévin Vandendriessche et Canesin ont laissé leur place à Andle Jali, Knowledge Musona et Michiel Jonckheere. La mission de ce trio consistait à faire trembler un entrejeu adverse renforcé avec Evariste Ngolok et Besart Abdurahimi. Ostende a tiré le premier avec Franck Berrier (4e). Le Français était motivé puisqu'il a immédiatement obligé Denis Odoi à recourir à la faute pour le stopper (5e). Jonckheere a aussi tenté sa chance mais sa reprise de volée a atterri dans les bras de Davino Verhulst (6e). Après une tentative de Koen Persoons, Ostende a repris sa progression. Grâce à deux mouvements (17e, 20e), Berrier a arraché les applaudissements de ses supporters, qui ont également apprécié une montée de Jordan Lukaku (22e). A partir de ce moment, le rythme a baissé et Lokeren en a profité pour grandir. Malgré la bonne volonté d'Eugene Ansah, dont l'envoi est passé bien loin (27e), de Persoons (28e) contré par Brecht Capon et Abdurahimi battu dans son duel avec Lukaku (30e),les véritables occasions se sont fait attendre. Jusqu'à la mi-temps, les gardiens n'ont pas été inquiétés même si le gardien ostendais, Didier Ovono, s'est payé une petite frayeur quand un dégagement de son défenseur Antonio Milic a rebondi sur un autre de ses équipiers avant de passer juste à côté (40e). La seconde période a débuté par un coup de patte victorieux de Cyriac (46e), qui a inscrit son 7e but de la saison (1-0). La tâche de Lokeren était devenue quasiment impossible surtout après qu'Ansah ait raté une unique opportunité d'égaliser (59e). Monté au jeu à la 90e, Canesin a donné plus de panache au succès ostendais (2-0).