Ostende avait été recalé début avril par la commission des licences de l'Union belge de football car sa demande était basée sur une augmentation de capital de 2,7 millions d'euros devant être effectuée par groupe d'investissement américain PMG (Pacific Media Group). Celle-ci n'ayant pas encore eu lieu lorsque le KVO était passé devant la commission des licences, le club n'avait pas obtenu le précieux sésame et avait saisi la CBAS. Depuis, le président ostendais Frank Dierckens est parvenu à un accord avec PMG le 28 avril dernier. "L'avenir du KV Ostende est ainsi assuré", indiquait alors le KVO. Lundi, le président Dierckens, plusieurs membres de la direction du club et les avocats du KVO ont plaidé leur cause pendant environ trois heures par vidéo conférence. La CBAS connaîtra sa décision pour le 10 mai au plus tard. Ostende est un des six clubs professionnels , avec le Standard, Mouscron (D1A), Virton, Lommel et Roulers (D1B) à tenter d'obtenir sa licence devant la CBAS. Lokeren s'était aussi vu refuser sa licence mais le club waeslandien a depuis été déclaré en faillite. (Belga)

Ostende avait été recalé début avril par la commission des licences de l'Union belge de football car sa demande était basée sur une augmentation de capital de 2,7 millions d'euros devant être effectuée par groupe d'investissement américain PMG (Pacific Media Group). Celle-ci n'ayant pas encore eu lieu lorsque le KVO était passé devant la commission des licences, le club n'avait pas obtenu le précieux sésame et avait saisi la CBAS. Depuis, le président ostendais Frank Dierckens est parvenu à un accord avec PMG le 28 avril dernier. "L'avenir du KV Ostende est ainsi assuré", indiquait alors le KVO. Lundi, le président Dierckens, plusieurs membres de la direction du club et les avocats du KVO ont plaidé leur cause pendant environ trois heures par vidéo conférence. La CBAS connaîtra sa décision pour le 10 mai au plus tard. Ostende est un des six clubs professionnels , avec le Standard, Mouscron (D1A), Virton, Lommel et Roulers (D1B) à tenter d'obtenir sa licence devant la CBAS. Lokeren s'était aussi vu refuser sa licence mais le club waeslandien a depuis été déclaré en faillite. (Belga)