Les Carolos ont démarré fort dans cette rencontre avec notamment une frappe de Massimo Bruno détournée de justesse par Sammy Bossut (3e). Zulte Waregem n'a pas tardé à montrer du répondant en s'affichant dans le rectangle hennuyer à la 13e minute. Theo Bongonda s'écroulait alors suite à un contact avec Rémy Riou mais l'arbitre M. Vandriessche n'accordait pas penalty malgré le recours au VAR. Plus déterminé que son adversaire, Charleroi était récompensé en fin de mi-temps sur une frappe à distance de Cristian Benavente centrale mais mal négociée par Bossut (44e). La deuxième période était plutôt à l'avantage du Essevee qui a fait reculer des Carolos trop craintifs et inefficaces en contre à l'image d'Adama Niane, maladroit en face à face avec Bossut (58e). Hamdi Harbaoui profitait alors de la fébrilité des Zèbres pour planter un doublé avec un penalty parfaitement botté (73e) et une frappe enroulée en lucarne splendide (83e). Alors qu'ils pensaient avoir fait le plus dur, les hommes de Francky Dury se laissaient surprendre par les Carolos qui renversaient totalement la situation dans les dernières minutes grâce à un doublé du jeune Nigérian Viktor Osimhen (86e et 90e+5). (Belga)

Les Carolos ont démarré fort dans cette rencontre avec notamment une frappe de Massimo Bruno détournée de justesse par Sammy Bossut (3e). Zulte Waregem n'a pas tardé à montrer du répondant en s'affichant dans le rectangle hennuyer à la 13e minute. Theo Bongonda s'écroulait alors suite à un contact avec Rémy Riou mais l'arbitre M. Vandriessche n'accordait pas penalty malgré le recours au VAR. Plus déterminé que son adversaire, Charleroi était récompensé en fin de mi-temps sur une frappe à distance de Cristian Benavente centrale mais mal négociée par Bossut (44e). La deuxième période était plutôt à l'avantage du Essevee qui a fait reculer des Carolos trop craintifs et inefficaces en contre à l'image d'Adama Niane, maladroit en face à face avec Bossut (58e). Hamdi Harbaoui profitait alors de la fébrilité des Zèbres pour planter un doublé avec un penalty parfaitement botté (73e) et une frappe enroulée en lucarne splendide (83e). Alors qu'ils pensaient avoir fait le plus dur, les hommes de Francky Dury se laissaient surprendre par les Carolos qui renversaient totalement la situation dans les dernières minutes grâce à un doublé du jeune Nigérian Viktor Osimhen (86e et 90e+5). (Belga)