Le descendant de Jupiler Pro League a montré "sous des angles différents" pourquoi la licence de 1A de Mouscron est "problématique". Le club malinois a décidé de se diriger vers la CBAS après avoir estimé que les recherches de la commission des licences, de la Pro League et de l'Union belge de fiitball (URBSFA) étaient insuffisantes. Après la session de près de trois heures, aucun club n'a voulu réagir. "Pour ne pas jeter de l'huile sur le feu", selon le président de Mouscron Patrick Declerck. Selon lui, Malines a tenu une argumentation similaire à celle de Westerlo l'année dernière. Les Hennuyers ont également dû s'expliquer lors des trois dernières années sur leurs prétendus liens avec des agents de joueurs. La CBAS a toujours accordé la licence à Mouscron. Entre-temps, le FC Malines a également intenté une action en référé contre l'URBSFA. Le club espère pouvoir figurer comme dix-septième équipe de Jupiler Pro League l'année prochaine tant que l'enquête contre Mouscron sera en cours. Enfin, Malines a porté plainte au pénal pour tenter de se faire justice. Le juge d'instruction bruxellois s'est demandé si le club de football de Mouscron était entre les mains des agents étrangers Pini Zahavi et Fali Ramadani. (Belga)

Le descendant de Jupiler Pro League a montré "sous des angles différents" pourquoi la licence de 1A de Mouscron est "problématique". Le club malinois a décidé de se diriger vers la CBAS après avoir estimé que les recherches de la commission des licences, de la Pro League et de l'Union belge de fiitball (URBSFA) étaient insuffisantes. Après la session de près de trois heures, aucun club n'a voulu réagir. "Pour ne pas jeter de l'huile sur le feu", selon le président de Mouscron Patrick Declerck. Selon lui, Malines a tenu une argumentation similaire à celle de Westerlo l'année dernière. Les Hennuyers ont également dû s'expliquer lors des trois dernières années sur leurs prétendus liens avec des agents de joueurs. La CBAS a toujours accordé la licence à Mouscron. Entre-temps, le FC Malines a également intenté une action en référé contre l'URBSFA. Le club espère pouvoir figurer comme dix-septième équipe de Jupiler Pro League l'année prochaine tant que l'enquête contre Mouscron sera en cours. Enfin, Malines a porté plainte au pénal pour tenter de se faire justice. Le juge d'instruction bruxellois s'est demandé si le club de football de Mouscron était entre les mains des agents étrangers Pini Zahavi et Fali Ramadani. (Belga)