Preud'homme avait annoncé dimanche sa décision de poursuivre sa tâche chez les champions de Belgique. Une demi-surprise, car Preud'homme avait déjà voulu s'arrêter en janvier. "Mais nous sommes restés calmes. Par respect. Car Michel c'est la famille et il faut prendre soin de sa famille", a déclaré Verhaeghe. "Après le titre également, nous sommes demeurés calmes et notre respect a encore augmenté. Avec la décision de Michel, nous pouvons aller de l'avant et devenir la meilleure équipe de Flandre pour longtemps." Ni le titre, ni la perspective de la Ligue des Champions League n'ont convaincu Preud'homme, mais bien le soutien dont il est l'objet. "Je me sens soutenu par la direction. Ils soutiennent aussi mon choix de travailler davantage sur le modèle anglais, où je serai moins présent au club mais où j'aurai toujours la responsabilité sportive. Je sens aussi le soutien, la gratitude, et même l'amour, de la base. Et aussi des joueurs qui étaient inquiets et qui étaient demandeurs", a précisé l'entraîneur. "De cette manière, je peux aussi profiter de quelque chose que j'ai construit. Normalement, je construis." Preud'homme, 57 ans, se disait trop fatigué pour continuer l'hiver dernier. Il n'y avait aucune raison médicale. "Je veux de nouveau pratiquer du sport. On ne peut pas être frais en dormant. Il faut faire du sport et se reposer. Bordeaux me voulait, par exemple, mais je suis trop fatigué après une carrière de 40 ans (joueur et entraîneur) pour commencer à construire. Maintenant, je vais apprendre à déléguer et prendre un peu de distance. De cette manière, Philippe Clément recevra davantage de responsabilité. Il y a encore un pallier avant qu'il travaille comme entraîneur en chef." Michel Preud'homme va poursuivre une seule saison mais il est encore sous contrat jusqu'en 2019. . (Belga)

Preud'homme avait annoncé dimanche sa décision de poursuivre sa tâche chez les champions de Belgique. Une demi-surprise, car Preud'homme avait déjà voulu s'arrêter en janvier. "Mais nous sommes restés calmes. Par respect. Car Michel c'est la famille et il faut prendre soin de sa famille", a déclaré Verhaeghe. "Après le titre également, nous sommes demeurés calmes et notre respect a encore augmenté. Avec la décision de Michel, nous pouvons aller de l'avant et devenir la meilleure équipe de Flandre pour longtemps." Ni le titre, ni la perspective de la Ligue des Champions League n'ont convaincu Preud'homme, mais bien le soutien dont il est l'objet. "Je me sens soutenu par la direction. Ils soutiennent aussi mon choix de travailler davantage sur le modèle anglais, où je serai moins présent au club mais où j'aurai toujours la responsabilité sportive. Je sens aussi le soutien, la gratitude, et même l'amour, de la base. Et aussi des joueurs qui étaient inquiets et qui étaient demandeurs", a précisé l'entraîneur. "De cette manière, je peux aussi profiter de quelque chose que j'ai construit. Normalement, je construis." Preud'homme, 57 ans, se disait trop fatigué pour continuer l'hiver dernier. Il n'y avait aucune raison médicale. "Je veux de nouveau pratiquer du sport. On ne peut pas être frais en dormant. Il faut faire du sport et se reposer. Bordeaux me voulait, par exemple, mais je suis trop fatigué après une carrière de 40 ans (joueur et entraîneur) pour commencer à construire. Maintenant, je vais apprendre à déléguer et prendre un peu de distance. De cette manière, Philippe Clément recevra davantage de responsabilité. Il y a encore un pallier avant qu'il travaille comme entraîneur en chef." Michel Preud'homme va poursuivre une seule saison mais il est encore sous contrat jusqu'en 2019. . (Belga)