"Il n'y a qu'une équipe côtière en première division et nous la soutenons dans les bons comme dans les mauvais moments. Sans condition" ont-ils écrit au début de leur lettre. "Et nous avons connu notre lot de temps difficiles ces dernières années: changements de présidents et d'entraîneurs, risque de relégation, difficultés financières,... Rien que nous ne puissions gérer. Mais la tempête dans laquelle nous nous sommes involontairement trouvés cause de nombreux dégâts." Avec des rumeurs d'un retour d'Ostende dans les séries amateurs ou celles d'une faillite sont devenues de plus en plus fortes ces derniers jours, les présidents d'honneur appellent les différentes parties à s'asseoir ensemble (virtuellement) rapidement. De plus, les problèmes avec l'ancien président Marc Coucke continuent de s'éterniser. "Nous devons laisser le passé derrière nous. Peu importe ce qu'il se passe, les erreurs qui sont commises, les remarques qui sont faites. Nous insistons pour que le bon sens l'emporte. Nous ne pouvons pas imaginer qu'Ostende ne soit plus là la saison prochaine." Des 'ambassadeurs' du club ont également signé cette lettre dont le chanteur Arno. (Belga)

"Il n'y a qu'une équipe côtière en première division et nous la soutenons dans les bons comme dans les mauvais moments. Sans condition" ont-ils écrit au début de leur lettre. "Et nous avons connu notre lot de temps difficiles ces dernières années: changements de présidents et d'entraîneurs, risque de relégation, difficultés financières,... Rien que nous ne puissions gérer. Mais la tempête dans laquelle nous nous sommes involontairement trouvés cause de nombreux dégâts." Avec des rumeurs d'un retour d'Ostende dans les séries amateurs ou celles d'une faillite sont devenues de plus en plus fortes ces derniers jours, les présidents d'honneur appellent les différentes parties à s'asseoir ensemble (virtuellement) rapidement. De plus, les problèmes avec l'ancien président Marc Coucke continuent de s'éterniser. "Nous devons laisser le passé derrière nous. Peu importe ce qu'il se passe, les erreurs qui sont commises, les remarques qui sont faites. Nous insistons pour que le bon sens l'emporte. Nous ne pouvons pas imaginer qu'Ostende ne soit plus là la saison prochaine." Des 'ambassadeurs' du club ont également signé cette lettre dont le chanteur Arno. (Belga)