Sans être tout à fait inédit, l'épilogue de la Jupiler Pro League, le championnat de Belgique de division un, n'en est pas moins une "spécialité belge" qui a fait et fait encore débat intra et extra muros. Même si ce n'est plus le cas, selon le président de la Pro League et, autre originalité belge, du RSC Anderlecht, Roger Vanden Stock. "Vous allez assister à la publication du tableau final de notre compétition dont le schéma général a été complètement revu il y a sept ans", a-t-il en effet rappelé. "Mais contrairement à autrefois, plus aucun club, dirigeant, entraîneur ou joueur ne critique encore cette formule dont les détracteurs ont été de moins en moins nombreux au fil des années. Au point qu'aujourd'hui, ceux qui la remettent encore en cause, se trompent carrément de procès. Ils sont tout simplement engagés sur la mauvaise ligne, dans un cul-de-sac". "La réalité", conclut Roger Vanden Stock, "c'est que les play-offs constituent un grand succès qui profite même largement à la saison régulière. L'engouement pour les dernières journées a en effet été considérable compte tenu des enjeux. Tous les clubs, à une ou deux exceptions après, avaient en effet encore quelque chose à gagner ou à perdre jusqu'à la dernière minute..." (Belga)

Sans être tout à fait inédit, l'épilogue de la Jupiler Pro League, le championnat de Belgique de division un, n'en est pas moins une "spécialité belge" qui a fait et fait encore débat intra et extra muros. Même si ce n'est plus le cas, selon le président de la Pro League et, autre originalité belge, du RSC Anderlecht, Roger Vanden Stock. "Vous allez assister à la publication du tableau final de notre compétition dont le schéma général a été complètement revu il y a sept ans", a-t-il en effet rappelé. "Mais contrairement à autrefois, plus aucun club, dirigeant, entraîneur ou joueur ne critique encore cette formule dont les détracteurs ont été de moins en moins nombreux au fil des années. Au point qu'aujourd'hui, ceux qui la remettent encore en cause, se trompent carrément de procès. Ils sont tout simplement engagés sur la mauvaise ligne, dans un cul-de-sac". "La réalité", conclut Roger Vanden Stock, "c'est que les play-offs constituent un grand succès qui profite même largement à la saison régulière. L'engouement pour les dernières journées a en effet été considérable compte tenu des enjeux. Tous les clubs, à une ou deux exceptions après, avaient en effet encore quelque chose à gagner ou à perdre jusqu'à la dernière minute..." (Belga)