Dans un premier temps, l'intention était de voter lundi sur un ensemble de mesures à la suite de l'opération 'Mains propres'. De nouvelles règles devraient empêcher les abus avec les agents des joueurs. La pièce maîtresse d'un groupe d'experts dirigés par le ministre d'État Melchior Wathelet est une cellule indépendante nommée Clearinghouse, qui contrôlera les flux financiers entre les joueurs, les clubs et les agents. Le médiateur, auprès duquel les agents devront également s'enregistrer, doit être prêt pour le prochain mercato estival. La Pro League doit peaufiner la Clearinghouse et celle-ci reviendra sur la table lundi. L'assemblée générale l'approuvera peut-être le 7 juin, avec les sanctions éventuelles. La date de la finale de la Coupe de Belgique pour la saison prochaine est également à l'ordre du jour. Cette année, exceptionnellement, la finale a eu lieu le 1er mai. Cette expérience n'a pas fait l'unanimité auprès de tout le monde, surtout que des playoffs âprement disputés se sont déroulés pendant cette période. De plus, il y a aussi un désavantage sportif pour le champion de D1B, qui est inactif pendant six semaines. Cela n'a cependant pas empêché le FC Malines de soulever la deuxième Coupe de Belgique de son histoire. Les éditions précédentes avaient eu lieu entre la fin de la compétition régulière et le début des playoffs. Le conseil d'administration s'attend également à ce que certains, comme Roberto Martinez en tant que directeur sportif de l'URBSFA, préconisent d'augmenter les possibilités de rencontres pour les Yellow Flames. Cette équipe féminine, composée de talents issus de Voetbal Vlaanderen, souhaite inscrire une équipe dans la première série nationale. Le plan est dans sa phase finale, mais seule la Pro League doit encore donner son approbation. Cependant, les clubs féminins s'opposent à cette proposition, craignant une concurrence de la Fédération. Enfin, on examinera également si les règles fédérales sur l'utilisation de matériel pyrotechnique ne devraient pas être rendues plus strictes. En raison des incidents provoqués par certains supporters, le RSC Anderlecht (arrêt définitif du match au Standard) et l'Antwerp (arrêt de jeu temporaire à domicile contre le Standard) devront respectivement payer de lourdes amendes de 50.000 euros et 25.000 euros si le Conseil d'administration le confirme lundi. La réunion débutera à 14h30. (Belga)

Dans un premier temps, l'intention était de voter lundi sur un ensemble de mesures à la suite de l'opération 'Mains propres'. De nouvelles règles devraient empêcher les abus avec les agents des joueurs. La pièce maîtresse d'un groupe d'experts dirigés par le ministre d'État Melchior Wathelet est une cellule indépendante nommée Clearinghouse, qui contrôlera les flux financiers entre les joueurs, les clubs et les agents. Le médiateur, auprès duquel les agents devront également s'enregistrer, doit être prêt pour le prochain mercato estival. La Pro League doit peaufiner la Clearinghouse et celle-ci reviendra sur la table lundi. L'assemblée générale l'approuvera peut-être le 7 juin, avec les sanctions éventuelles. La date de la finale de la Coupe de Belgique pour la saison prochaine est également à l'ordre du jour. Cette année, exceptionnellement, la finale a eu lieu le 1er mai. Cette expérience n'a pas fait l'unanimité auprès de tout le monde, surtout que des playoffs âprement disputés se sont déroulés pendant cette période. De plus, il y a aussi un désavantage sportif pour le champion de D1B, qui est inactif pendant six semaines. Cela n'a cependant pas empêché le FC Malines de soulever la deuxième Coupe de Belgique de son histoire. Les éditions précédentes avaient eu lieu entre la fin de la compétition régulière et le début des playoffs. Le conseil d'administration s'attend également à ce que certains, comme Roberto Martinez en tant que directeur sportif de l'URBSFA, préconisent d'augmenter les possibilités de rencontres pour les Yellow Flames. Cette équipe féminine, composée de talents issus de Voetbal Vlaanderen, souhaite inscrire une équipe dans la première série nationale. Le plan est dans sa phase finale, mais seule la Pro League doit encore donner son approbation. Cependant, les clubs féminins s'opposent à cette proposition, craignant une concurrence de la Fédération. Enfin, on examinera également si les règles fédérales sur l'utilisation de matériel pyrotechnique ne devraient pas être rendues plus strictes. En raison des incidents provoqués par certains supporters, le RSC Anderlecht (arrêt définitif du match au Standard) et l'Antwerp (arrêt de jeu temporaire à domicile contre le Standard) devront respectivement payer de lourdes amendes de 50.000 euros et 25.000 euros si le Conseil d'administration le confirme lundi. La réunion débutera à 14h30. (Belga)