Si à OHL, Marc Brys a reconduit le onze ayant affronté le Club Bruges, cela n'a pas été possible pour Luka Elsner puisque Nicolas Raskin et Selim Amallah étaient suspendus. Le coach du Standard, qui a laissé Joao Klauss sur le banc, a titularisé Mehdi Carcela, Gojko Cimirot et Jackson Muleka. Le Standard a mis un petit temps avant d'entrer dans le vif du sujet mais a pris la direction des opérations notamment par Carcela. Du flanc, il a tenté de trouver Samuel Bastien au second poteau mais Cenk Ozcakar a dévié le ballon dans les pieds d'Aron Donnum, qui a tiré à côté (11e). Dans l'autre camp, Maertens s'est montré plus efficace que l'attaquant norvégien des Rouches sur un centre au second poteau de Xavier Mercier (15e, 1-0). Par la suite, les Rouches se sont créé un nombre appréciable d'occasions avec notamment un goal annulé à Muleka (21e). Il y a également eu un tir de Bastien repoussé par le gardien dans les pieds de Donnum, dont la frappe a été contrée par la défense (28e) et un coup de tête de Merveille Bokadi sur la transversale (31e). En contrepartie, le Standard laissait beaucoup d'espace et OHL a doublé son avance grâce aux mêmes acteurs: passe de Mercier, goal de Maertens (38e, 2-0), qui n'avait plus signé de doublé depuis le 7 septembre 2019 contre Roulers en 1B (4-0). A la pause (46e), Elsner a sorti Carcela et Cimirot pour Maxime Lestienne et Abdoul Tapsoba, qui a vite fait apprécier sa pointe de vitesse. Le Standard s'est rebiffé mais si les Expected Goals étaient à leur avantage (0,82 contre 0,68), les Liégeois n'étaient pas les plus efficaces. Noë Dussenne a vu son but être annulé par le VAR pour hors-jeu préalable de Muleka (55e) et une frappe de Niels Nkounkou a touché le poteau (68e). Le Standard a finalement réduit son retard grâce à un tir de l'extérieur de la surface de Fai (90e+4, 2-1). (Belga)

Si à OHL, Marc Brys a reconduit le onze ayant affronté le Club Bruges, cela n'a pas été possible pour Luka Elsner puisque Nicolas Raskin et Selim Amallah étaient suspendus. Le coach du Standard, qui a laissé Joao Klauss sur le banc, a titularisé Mehdi Carcela, Gojko Cimirot et Jackson Muleka. Le Standard a mis un petit temps avant d'entrer dans le vif du sujet mais a pris la direction des opérations notamment par Carcela. Du flanc, il a tenté de trouver Samuel Bastien au second poteau mais Cenk Ozcakar a dévié le ballon dans les pieds d'Aron Donnum, qui a tiré à côté (11e). Dans l'autre camp, Maertens s'est montré plus efficace que l'attaquant norvégien des Rouches sur un centre au second poteau de Xavier Mercier (15e, 1-0). Par la suite, les Rouches se sont créé un nombre appréciable d'occasions avec notamment un goal annulé à Muleka (21e). Il y a également eu un tir de Bastien repoussé par le gardien dans les pieds de Donnum, dont la frappe a été contrée par la défense (28e) et un coup de tête de Merveille Bokadi sur la transversale (31e). En contrepartie, le Standard laissait beaucoup d'espace et OHL a doublé son avance grâce aux mêmes acteurs: passe de Mercier, goal de Maertens (38e, 2-0), qui n'avait plus signé de doublé depuis le 7 septembre 2019 contre Roulers en 1B (4-0). A la pause (46e), Elsner a sorti Carcela et Cimirot pour Maxime Lestienne et Abdoul Tapsoba, qui a vite fait apprécier sa pointe de vitesse. Le Standard s'est rebiffé mais si les Expected Goals étaient à leur avantage (0,82 contre 0,68), les Liégeois n'étaient pas les plus efficaces. Noë Dussenne a vu son but être annulé par le VAR pour hors-jeu préalable de Muleka (55e) et une frappe de Niels Nkounkou a touché le poteau (68e). Le Standard a finalement réduit son retard grâce à un tir de l'extérieur de la surface de Fai (90e+4, 2-1). (Belga)