Le classement final de la Jupiler Pro League a été établi sur base du classement à la 29e journée, avec les conséquences sportives qui en découlent. La relégation de Waasland-Beveren a donc été actée, alors que le club comptait deux points de retard sur Ostende avant la dernière journée de la saison régulière. "Je souhaite à Waasland-Beveren beaucoup de force et de soutien en D1B", a expliqué Croonen. "J'espère qu'ils pourront retrouver rapidement le chemin vers le D1A. Ce n'est pas la façon dont vous voulez être relégués en tant qu'équipe, mais les circonstances font qu'il ne peut en être autrement." Dans la foulée de l'Assemblée générale, Waasland-Beveren a tout de suite annoncé "voir en interne comment pouvoir contester cela". "C'est le droit de chaque club", a expliqué Croonen. "Je comprends que tout le monde ne soit pas content avec la décision, mais nous avons choisi la solution qui bénéficie du soutien le plus large", a ajouté le président de la Pro League. "Il n'y avait pas de formule possible qui n'entraînerait pas d'actions en justice. Si nous avions choisi d'annuler les promotions et les relégations, le Beerschot et OHL auraient certainement réagi. Passer à une D1A à 18 équipes pour trois ans était une piste, mais nous n'aurions pas atteint le quorum demandé (80 pour-cent, ndlr). Et il faut tenir compte de la réalité sportive. Avec 29 journées disputées sur 30, nous étions assez loin pour tirer les conclusions et désigner un relégué, même si Waasland-Beveren avait encore une chance de se sauver." (Belga)

Le classement final de la Jupiler Pro League a été établi sur base du classement à la 29e journée, avec les conséquences sportives qui en découlent. La relégation de Waasland-Beveren a donc été actée, alors que le club comptait deux points de retard sur Ostende avant la dernière journée de la saison régulière. "Je souhaite à Waasland-Beveren beaucoup de force et de soutien en D1B", a expliqué Croonen. "J'espère qu'ils pourront retrouver rapidement le chemin vers le D1A. Ce n'est pas la façon dont vous voulez être relégués en tant qu'équipe, mais les circonstances font qu'il ne peut en être autrement." Dans la foulée de l'Assemblée générale, Waasland-Beveren a tout de suite annoncé "voir en interne comment pouvoir contester cela". "C'est le droit de chaque club", a expliqué Croonen. "Je comprends que tout le monde ne soit pas content avec la décision, mais nous avons choisi la solution qui bénéficie du soutien le plus large", a ajouté le président de la Pro League. "Il n'y avait pas de formule possible qui n'entraînerait pas d'actions en justice. Si nous avions choisi d'annuler les promotions et les relégations, le Beerschot et OHL auraient certainement réagi. Passer à une D1A à 18 équipes pour trois ans était une piste, mais nous n'aurions pas atteint le quorum demandé (80 pour-cent, ndlr). Et il faut tenir compte de la réalité sportive. Avec 29 journées disputées sur 30, nous étions assez loin pour tirer les conclusions et désigner un relégué, même si Waasland-Beveren avait encore une chance de se sauver." (Belga)