Comme en Europa league, Michel Preud'homme a aligné Duje Cop et Carcela. Le premier a inquiété le gardien adverse d'une reprise de la tête et le second a ouvert la marque d'un tir du gauche (3e, 1-0). Le Standard a pris la possession du ballon à son compte et Beveren, disposé en 5-4-1, a spéculé sur le contre. Comme le Standard n'a pas mis le feu à la rencontre, les Waeslandiens ont tenu le coup. La reprise a mal débuté pour le Standard: un tir de Maxime Lestienne a échoué sur le montant (47e) et sur intervention du VAR, l'arbitre Nathan Verbommen lui a refusé un penalty pour une faute de main de Maximiliano Caufriez qu'il avait accordé (52e). Le Standard a continué à marteler un adversaire, qui ne prenait aucun risque offensif. Monté au jeu (83e), Obbi Oulare a mis les Rouches à l'abri (90e+1, 2-0). A Waregem, Sammy Bossut a rapidement été mis au travail sur un service de Simon Deli en direction d'Emmanuel Dennis (6e). Le Club Bruges a multiplié les longs ballons dont Dennis, David Okereke et Krepin Diatta n'ont pas immédiatement tiré profit. Sur un envoi en profondeur de Ruud Vormer, Okereke a quand même porté les Blauw-Zwart au commandement (23e, 0-1). Mais le Nigérian a ensuite manqué deux encore grosses opportunités (41e, 44e) et Diatta, qui s'était aussi retrouvé seul devant Bossut, n'avait pas été plus concret (37e). La seconde période a suivi le même schéma: de nombreuses occasions mais un seul but par le remplaçant Mbaye Diagne sur un assist de Vormer (90e+3, 0-2). Le coach de Genk, Felice Mazzù est resté fidèle à son 4-4-2 avec le retour du duo Sander Berge et Bryan Heynen dans l'axe de l'entrejeu et Casper De Norre à l'arrière droit en remplacement de Joakim Maehle blessé. Didier Lamkel Ze a d'ailleurs profité d'une de ses erreurs pour donner l'avance aux Anversois (8e, 0-1). Grâce à l'attaquant camerounais, l'Antwerp s'est montré plus dangereux que Genk. A la reprise, Ivo Rodrigues s'est promené dans les 16 mètres de Genk et a doublé l'écart (47e, 0-2). L'attaquant portugais allait coûter cher à son équipe en loupant la balle du 0-3 (55e) et en se faisant exclure (82e). Entre-temps, Aly Samatta a relancé Genk (69e, 1-2). Et dans les arrêts de jeu, Berge a arraché le partage (90e+6, 2-2). Malines a mis longtemps pour surprendre un Saint-Trond bien organisé. Dans une première période pauvre en occasions, les Canaris ont failli ouvrir la marque par Pol Garcia dont l'envoi a échoué sur le poteau (32e). Par contre sur une ouverture d'Onur Kaya, Williams Togui a trompé Schmidt. L'arbitre Wim Smet a annulé le but pour hors-jeu préalable de l'Ivoirien mais l'a accordé sur intervention du VAR (36e, 1-0). A la reprise, le VAR est également intervenu pour faire annuler un but du défenseur malinois Sheldon Bateau, qui avait été accordé (59e). Les visités ont connu ensuite d'autres déboires: Yohan Boli a égalisé (81e, 1-1) et Yuma Suzuki leur a fait payer leur manque d'initiative (87e, 1-2). (Belga)