Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, avait interdit le match de D1A opposant le Standard au Beerschot le 15 décembre à 21 heures. La présence policière ne pouvait être garantie à cause d'un mouvement de grève des forces de l'ordre qui voulaient exprimer leur mécontentement au sujet des pourparlers avec la ministre fédérale de l'Intérieur Annelies Verlinden sur les augmentations de salaire. A la suite de l'annulation de la rencontre, le Beerschot avait indiqué qu'il comptait obtenir la victoire sur tapis vert. Cependant, le Conseil Disciplinaire a jugé plus tôt ce vendredi que la saisine n'était pas conforme au règlement de l'Union belge et a dit que les demandes étaient irrecevables. "C'est incompréhensible pour le Beerschot et même complètement inacceptable", ont souligné les Anversois à l'aide d'un communiqué. "Le club va utiliser tous les moyens juridiques possibles pour faire annuler cette décision." Le Beerschot compte énormément sur les trois points de ce forfait dans sa lutte pour le maintien. Les 'Rats' sont pour l'instant dernier de Jupiler Pro League avec neuf unités en vingt rencontres. (Belga)

Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, avait interdit le match de D1A opposant le Standard au Beerschot le 15 décembre à 21 heures. La présence policière ne pouvait être garantie à cause d'un mouvement de grève des forces de l'ordre qui voulaient exprimer leur mécontentement au sujet des pourparlers avec la ministre fédérale de l'Intérieur Annelies Verlinden sur les augmentations de salaire. A la suite de l'annulation de la rencontre, le Beerschot avait indiqué qu'il comptait obtenir la victoire sur tapis vert. Cependant, le Conseil Disciplinaire a jugé plus tôt ce vendredi que la saisine n'était pas conforme au règlement de l'Union belge et a dit que les demandes étaient irrecevables. "C'est incompréhensible pour le Beerschot et même complètement inacceptable", ont souligné les Anversois à l'aide d'un communiqué. "Le club va utiliser tous les moyens juridiques possibles pour faire annuler cette décision." Le Beerschot compte énormément sur les trois points de ce forfait dans sa lutte pour le maintien. Les 'Rats' sont pour l'instant dernier de Jupiler Pro League avec neuf unités en vingt rencontres. (Belga)