Hernan Losada a aligné Jan Van den Bergh dans l'axe de la défense et a préféré Mohamed Halaimia à Vorogovskiy. A Genk, Onuachu, Gerardo Arteaga et Kristian Thorstvedt ont pris la place de Mats Daehli, Jere Uronen et Dessers. Ces changements n'ont pas empêché le Beerschot de se lancer à l'assaut du but de Danny Vukovic. Le gardien australien n'a pas éprouvé de difficulté à contrer Tarik Tissoudali (3e) et à bloquer une reprise de la tête de Noubissi (6e) mais il n'a pas pu empêcher Holzhauser, lancé par Van den Bergh, d'inscrire son 4e but de la saison (12e, 1-0). Van den Bergh a toutefois été moins heureux quand l'arbitre Geldhof a sifflé un penalty contre lui pour une faute sur Joakim Maehle qu'Onuachu a transformé (19e, 1-1). Par la suite, le match a été plus équilibré. Tissoudali a frappé le ballon dans les mains de Vukovic (33e). De l'autre côté, Junya Ito s'est pris le pied sur une mauvaise relance de Ryan Sanusi (35e). La seconde période a débuté en force pour le Beerschot avec Holzhauser, qui s'est transformé en passeur pour Bourdin (49e, 2-1). Les Rats avaient trouvé la bonne veine et ont vécu coup sur coup deux moments heureux: l'exclusion de défenseur genkois Cuesta, qui a pris deux cartes jaunes d'affilée (58e, 59e) et un penalty pour une faute de main de Kouassi Eboué converti par Holzhauser (63e, 3-1). Pour Genk, le tableau s'est encore assombri quand Bongonda s'est fait exclure pour un coup de coude à Frédéric Frans (68e). En dix minutes, Genk est tombé en enfer mais c'était sans compter sur Van den Bergh qui a commis son deuxième penalty de la soirée en descendant Ito. Monté au jeu (65e), Dessers a redonné un peu de couleurs aux Genkois (76e, 3-2). Soudain, Genk a retrouvé de l'oxygène et a repoussé férocement le Beerschot dans son camp. Losada a alors sorti le maladroit Van den Bergh pour Vorogovskiy (78e), un choix gagnant car le Kazakh a libéré les Anversois (85e, 4-2). La voie était ouverte et Noubissi s'y est engouffré (90e, 5-2). (Belga)

Hernan Losada a aligné Jan Van den Bergh dans l'axe de la défense et a préféré Mohamed Halaimia à Vorogovskiy. A Genk, Onuachu, Gerardo Arteaga et Kristian Thorstvedt ont pris la place de Mats Daehli, Jere Uronen et Dessers. Ces changements n'ont pas empêché le Beerschot de se lancer à l'assaut du but de Danny Vukovic. Le gardien australien n'a pas éprouvé de difficulté à contrer Tarik Tissoudali (3e) et à bloquer une reprise de la tête de Noubissi (6e) mais il n'a pas pu empêcher Holzhauser, lancé par Van den Bergh, d'inscrire son 4e but de la saison (12e, 1-0). Van den Bergh a toutefois été moins heureux quand l'arbitre Geldhof a sifflé un penalty contre lui pour une faute sur Joakim Maehle qu'Onuachu a transformé (19e, 1-1). Par la suite, le match a été plus équilibré. Tissoudali a frappé le ballon dans les mains de Vukovic (33e). De l'autre côté, Junya Ito s'est pris le pied sur une mauvaise relance de Ryan Sanusi (35e). La seconde période a débuté en force pour le Beerschot avec Holzhauser, qui s'est transformé en passeur pour Bourdin (49e, 2-1). Les Rats avaient trouvé la bonne veine et ont vécu coup sur coup deux moments heureux: l'exclusion de défenseur genkois Cuesta, qui a pris deux cartes jaunes d'affilée (58e, 59e) et un penalty pour une faute de main de Kouassi Eboué converti par Holzhauser (63e, 3-1). Pour Genk, le tableau s'est encore assombri quand Bongonda s'est fait exclure pour un coup de coude à Frédéric Frans (68e). En dix minutes, Genk est tombé en enfer mais c'était sans compter sur Van den Bergh qui a commis son deuxième penalty de la soirée en descendant Ito. Monté au jeu (65e), Dessers a redonné un peu de couleurs aux Genkois (76e, 3-2). Soudain, Genk a retrouvé de l'oxygène et a repoussé férocement le Beerschot dans son camp. Losada a alors sorti le maladroit Van den Bergh pour Vorogovskiy (78e), un choix gagnant car le Kazakh a libéré les Anversois (85e, 4-2). La voie était ouverte et Noubissi s'y est engouffré (90e, 5-2). (Belga)